Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma.  Index du Forum Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma.
Forum d'échanges entre passionnés de HIFI, de DIY et d'enceintes Cabasse entre autres marques.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Prises de son selon le principe G. Cabasse
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma. Index du Forum -> La musique -> Le Classique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
oso
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2016
Messages: 428

MessagePosté le: Jeu 30 Aoû 2018, 20:08    Sujet du message: Prises de son selon le principe G. Cabasse Répondre en citant

Bonsoir

Nous avions ouvert une filière sur l'ancien Forum Cabasse pour commenter les prises de son réalisées selon le principe de Stéréo Naturelle adoptée par Cabasse, c'est à dire 1 micro de mesure omni par enceinte (adaptation du principe d'Huygens sous forme d'un couple A/B large).

Les discussions y sont interessantes, à la fois sur le plan technique et artistique.

Je vous propose le lien, ainsi que certains copiés-collés comptes rendus.

Comme il s'agit principalement de musique classique, je pense que l'on peut poursuivre cette filière ici, pour ceux que cela intéresse.

A l'heure actuelle, je ne connais que deux labels qui utilisent à coup sûr ce principes: BNL/Syrius (B. Neveu) et Passavant (P. Muller). B. Neveu et P. Muller, pour ceux qui ne le savent pas encore, ont été de proches collaborateurs de G. Cabasse.

Ce principe n'a pas été inventé par Cabasse, mais c'est le seul qui permettait de réussir les tests en Live Music, raison pour laquelle il a été adopté par la Maison.

Il existe peut être d'autres labels qui pourraient enrichir cette discussion mais je ne les connais pas.

Le lien:

https://www.forumcabasse.org/forum/viewtopic.php?f=36&t=9664


Dernière édition par oso le Jeu 30 Aoû 2018, 20:12; édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 30 Aoû 2018, 20:08    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
oso
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2016
Messages: 428

MessagePosté le: Jeu 30 Aoû 2018, 20:09    Sujet du message: Prises de son selon le principe G. Cabasse Répondre en citant

Citation:
"Sur les Routes de l'Est", Passavant:

Un beau disque que j'écoute très régulièrement.

Cet album propose 3 compositeurs du 20eme siècle passionnants: Bohuslav Martinu, Erwin Schulhoff et Zoltan Kodaly

Il s'agit de sonates pour violon et violoncelle interprétées par Michael et Nicolas Seigle. La richesse de ce répertoire très coloré est magnifiquement servie par les deux musiciens qui "respirent" ensemble :-D

Ces oeuvres puisent dans la musique populaire d'Europe de l'Est: rugueux, rythmique, mais aussi profond, mélodiques et colorés, les duos réunis pas les frères Seigle sont de ces pièces dont la richesse se découvrent un peu plus à chaque nouvelle écoute.

La prise de son, plutôt que de nous transporter dans un lieu bizarre à coup de réverbération artificielle, invite les musiciens dans le salon: la signature de Passavant 8) ! Si la chaine est bien réglée, l'impression de réel est extraordinaire :-D


Revenir en haut
oso
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2016
Messages: 428

MessagePosté le: Jeu 30 Aoû 2018, 20:11    Sujet du message: Prises de son selon le principe G. Cabasse Répondre en citant

Citation:
Une découverte pour pour les amoureux des couleurs et de 'univers onirique de Dutilleux, l'un des compositeurs contemporains que je préfère.

Il s'agit d'un disque consacré à une oeuvre précoce, sa sonate, et de sa toute dernière oeuvre pour piano, les Préludes. Le disque se complète de Masques, une oeuvre d'un compositeur polonais proche de Dutilleux: K. Szymanowski, Masques.

Il s'agit ici de pièces rares, de toute beauté, je livre ici la conclusion d'une critique (parue dans "L'Education Musicale" qui décrit parfaitement ce que j'ai ressenti à l'écoute de ce CD, à ceci près que je ne connaissais pas encore la pianiste:
On connaissait déjà les affinités de Maroussia Gentet pour l’œuvre de Dutilleux depuis son excellente interprétation des Préludes lors du concert célébrant le centenaire de la naissance d’Henri Dutilleux, en 2016, au Grand Auditorium de Radio France. Elle confirme avec brio dans ce disque ses liens privilégiés avec les deux compositeurs convoqués dans cet enregistrement, par sa lecture juste dans l’esprit comme dans la note, par sa sonorité tantôt ample et orchestrale, tantôt délicate, élégante et cristalline, comme suspendue, évoquant le chant mystérieux et profond des nébuleuses cosmiques chères au compositeur français. Un disque original et poétique et une jeune pianiste de tempérament, à suivre avec attention.

https://www.leducation-musicale.com/ind ... es-masques

Petit détail qui aura de l'importance ici, il s'agit d'un disque Passavant.

J'ai écouté plusieurs fois ce disque, et la dernière audition s'est faite dans le noir. L'illusion de la présence physique du piano relève de la sorcellerie. On "voit" les dimensions physiques de l'instrument qui respire par mille petits bruits qui habitent l'enregistrement: l'extinction des notes par les etouffoirs, les grondements, le mouvement de la pianiste qui fait corps avec l'instrument): c'est bien là que la notion de Haute Fidelité prend tout son sens pour décupler le plaisir de la musique perçue comme en direct. Le piano, très délicat, en apesanteur par instants, enfle et se dechaine sans limites! AVec le bon niveau d'écoute, c'est absolument magique!!

La pianiste est deja venue en concert par deux fois dans mon coin....mais j'ai raté ses concerts !! Les parisiens seront plus chanceux que moi puisqu'elle se produira le 22 Mars prochain à la salle Cortot, dans le cadre des "Nouveaux Virtuoses", dans un rpogramme Debussy, Ravel, Chopin 8)

Si jamais certains d'entre vous avaient la bonne idée de s'y rendre, je serais heureux d'avoir leur retour, a défaut de pouvoir en être....


Revenir en haut
oso
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2016
Messages: 428

MessagePosté le: Mer 10 Oct 2018, 21:49    Sujet du message: Prises de son selon le principe G. Cabasse Répondre en citant

Bonsoir

Je viens de découvrir un disque récent consacré à Ravel et Debussy, servis par une jeune pianiste: Madoka Fukami. Le programme regroupe les Douze etudes pour le piano 1915 (Debussy) et Miroirs (Ravel). L'enregistrement a eu lieu cette année au studio Passavant, sous les micros de P. Muller: il s'agit d'un enregistrement "100% Cabasse" sur le plan technique.

C'est une répertoire que je connais bien et depuis longtemps, sous les doigts d'excellents interprètes (Bavouzet, Tharaud notamment). L'interprétation des Etudes par M. Fukami est absolument splendide tant les couleurs, la fluidité, la souplesse emportent l'adhésion; Les paysages "intérieurs " des Miroirs captivent par la justesse des couleurs, la beauté des paysages intérieurs évoqués. ce disque est captivant d'un bout à l'autre.

L'interprétation est servie par une prise de son superlative qui place l'auditeur au premier rang, bien en face d'un piano qui "entre" littéralement dans la salle d'écoute. L'image, la transparence, la dynamique, le réalisme des timbres: tout est réuni pour que la musique prennent le pas sur la technique: pour reprendre le commentaire de Scytales au sujet du disque de F. Eulry, rien ici ne vient rappeler qu'il s'agit de musique enregistrée: l'expérience est rare et précieuse.

[color=][/color]




Dernière édition par oso le Ven 12 Oct 2018, 05:14; édité 1 fois
Revenir en haut
Aldébaran


Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2018
Messages: 66

MessagePosté le: Jeu 11 Oct 2018, 20:17    Sujet du message: Prises de son selon le principe G. Cabasse Répondre en citant

oso a écrit:
L'interprétation est servie par une prise de son superlative qui place l'auditeur au premier rang, bien en face d'un piano qui "entre" littéralement dans la salle d'écoute. L'image, la transparence, la dynamique, le réalisme des timbres: tout est réuni pour que la musique prennent le pas sur la technique: pour reprendre le commentaire de Scytales au sujet du disque de F. Eulry, rien ici ne vient rappeler qu'il s'agit de musique enregistrée: l'expérience est rare et précieuse.




Le piano de ma voisine se fait entendre parfois dehors quand la fenetre est ouverte. C'est une façon indirecte d'en apprécier le timbre et la dynamique mais il n'y a aucune ambiguïté c'est un instrument et pas á des enceintes que l'on a affaire.


Revenir en haut
Philippe MULLER
120 dB

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2017
Messages: 1 527
Localisation: Passavant

MessagePosté le: Jeu 11 Oct 2018, 20:39    Sujet du message: Prises de son selon le principe G. Cabasse Répondre en citant

Vous avez manqué les démonstrations de Live Music. Cela remet beaucoup de certitudes en question.
_________________
Live Music: "... la seule méthode, la moins subjective possible: comparer instantanément la musique et sa reproduction. Ce concept, je l'ai ensuite inculqué à mes techniciens et ingénieurs. On n'en a jamais changé..." Georges Cabasse, juillet 1990.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Aldébaran


Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2018
Messages: 66

MessagePosté le: Jeu 11 Oct 2018, 21:25    Sujet du message: Prises de son selon le principe G. Cabasse Répondre en citant

Philippe MULLER a écrit:
Vous avez manqué les démonstrations de Live Music. Cela remet beaucoup de certitudes en question.


Oui c'est vrai. Je vais donc me procurer l'album de Mlle Fukami et le diffuser sur nos Georges Cabasse.  Ouvrir la fenetre et peut-être faire croire à la voisine que nous avons acheté un piano.
 


Revenir en haut
oso
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2016
Messages: 428

MessagePosté le: Jeu 11 Oct 2018, 21:26    Sujet du message: Prises de son selon le principe G. Cabasse Répondre en citant

Les musiciens qui entendent le piano lorsqu'il est reproduit chez moi par les enceintes sont très surpris du réalisme très poussé de la restitution à tel point... qu'ils n'ont pas l'impression d'écouter une chaine.

Malheureusement, il n'y apas de piano dans mon salon; mais avec un violoncelle ou un violon, la confrontation entre l'instrument et la reproduction est parfaitement convaincante Okay


Dernière édition par oso le Jeu 11 Oct 2018, 22:09; édité 1 fois
Revenir en haut
oso
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2016
Messages: 428

MessagePosté le: Jeu 11 Oct 2018, 21:59    Sujet du message: Prises de son selon le principe G. Cabasse Répondre en citant

Aldébaran a écrit:
Philippe MULLER a écrit:
Vous avez manqué les démonstrations de Live Music. Cela remet beaucoup de certitudes en question.


Oui c'est vrai. Je vais donc me procurer l'album de Mlle Fukami et le diffuser sur nos Georges Cabasse.  Ouvrir la fenetre et peut-être faire croire à la voisine que nous avons acheté un piano.
 


Pensez à régler le volume de manière obtenir un niveau réaliste! Une remarque cependant: je ne sais pas quelles sont vos enceintes, mais le STeinway D, enregistré d'assez près demande des enceintes suffisamment dimensionnées: des Ketch ou des Brick 235 pourraient se réveler un poil justes pour restituer toute la puissance de l'instrument dans le grave.


Revenir en haut
Philippe MULLER
120 dB

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2017
Messages: 1 527
Localisation: Passavant

MessagePosté le: Lun 15 Oct 2018, 07:15    Sujet du message: Prises de son selon le principe G. Cabasse Répondre en citant

Aldébaran a écrit:

Philippe MULLER a écrit:



Vous avez manqué les démonstrations de Live Music. Cela remet beaucoup de certitudes en question.






Oui c'est vrai. Je vais donc me procurer l'album de Mlle Fukami et le diffuser sur nos Georges Cabasse.  Ouvrir la fenetre et peut-être faire croire à la voisine que nous avons acheté un piano.
 




J'espère que votre habitation est assez grande pour faire croire que c'est un piano à queue qui s'y trouve. En comptant le pianiste, l'ensemble fait tout de même plus de trois mètres.
C'est très large et il est illusoire de vouloir le reproduire comme un point situé entre deux enceintes (la marotte des audiophiles). Pour cela, il faudrait l'enregistrer de très loin et c'est dommage ! on perd beaucoup de sa richesse. Un piano bien reproduit est généralement large, dynamique et très riche. L'excès de réverbération n'est pas du meilleur goût puisqu'il s'agit d'instruments dédiés à la musique de chambre, à l'exception des concertos où on l'entend moins fort en concert que dans les disques. Comment croire, en effet, qu'un piano est capable de couvrir un orchestre de plusieurs dizaines de musiciens dans les Forte ?

Sa surface active est très grande, même pour certains pianos droits.
_________________
Live Music: "... la seule méthode, la moins subjective possible: comparer instantanément la musique et sa reproduction. Ce concept, je l'ai ensuite inculqué à mes techniciens et ingénieurs. On n'en a jamais changé..." Georges Cabasse, juillet 1990.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Aldébaran


Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2018
Messages: 66

MessagePosté le: Jeu 1 Nov 2018, 20:51    Sujet du message: Prises de son selon le principe G. Cabasse Répondre en citant

Philippe MULLER a écrit:
C'est le miracle des enceintes de GC et de sa bande. La fidélité profite à tout. Son interview, parue dans l'Audiophile, est un monument. Tout y est évident et il n'y méprise pas ceux qui écoutent autre-chose que du classique. Il explique pourquoi des enceintes fidèles sont une bénédiction pour l'ensemble de la reproduction sonore. La musique classique offre l'intérêt d'utiliser des sons naturels qu'il est facile de réentendre de façon assez comparable quand on le souhaite. C'est logiquement un étalon mais pas une finalité pour tous.
https://www.forumcabasse.org/wiki/Interview_de_Georges_Cabasse 




Cette philosophie conforme au Brigantin V me convient parfaitement pour l'écoute des instruments acoustiques. C'est une réalité objective pour l'ensemble des réalisations Georges Cabasse. 
Les travaux des prises de son ne sont que plus difficiles je suppose.. Les compromis sûrement aussi ? 


Revenir en haut
Philippe MULLER
120 dB

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2017
Messages: 1 527
Localisation: Passavant

MessagePosté le: Jeu 1 Nov 2018, 21:04    Sujet du message: Prises de son selon le principe G. Cabasse Répondre en citant

Cela ne rend pas le travail de prise de son nécessairement plus difficile mais plus sûr. Le but est d'entendre ce qui est réellement enregistré. La Live Music sert à contrôler que l'enceinte est capable d'y parvenir. Malheureusement, depuis 95/96, cette pratique a disparu des tests Cabasse.

Imaginons même qu'il reste un doute quant à la validité de la Live Music. Ne croyez-vous pas que l'aptitude d'une enceinte à reproduire ce qui est présent à-côté d'elle est plus sûr que n'importe quelle mesure ?

La Live Music ne valide pas seulement l'enceinte mais aussi le micro et la méthode de captation. S'agissant de micros de qualité mesure comme des B&K, des Earthworks ou certains Schoeps, l'affaire microphonique est entendue.
_________________
Live Music: "... la seule méthode, la moins subjective possible: comparer instantanément la musique et sa reproduction. Ce concept, je l'ai ensuite inculqué à mes techniciens et ingénieurs. On n'en a jamais changé..." Georges Cabasse, juillet 1990.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
man
120 dB

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2009
Messages: 8 441
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim 4 Nov 2018, 11:30    Sujet du message: Prises de son selon le principe G. Cabasse Répondre en citant

oso a écrit:








Bonjour,


Merci Oso d'avoir eu l'excellente idée d'ouvrir un sujet concernant la prise de son selon Georges Cabasse, je viens de commander ce CD .


Revenir en haut
oso
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2016
Messages: 428

MessagePosté le: Dim 4 Nov 2018, 11:58    Sujet du message: Prises de son selon le principe G. Cabasse Répondre en citant

Very Happy Il faudra partager avec nous vos impressions !

Revenir en haut
Philippe MULLER
120 dB

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2017
Messages: 1 527
Localisation: Passavant

MessagePosté le: Dim 4 Nov 2018, 13:11    Sujet du message: Prises de son selon le principe G. Cabasse Répondre en citant

Je vous signalerai, au passage, quelques prises de son très réussies de Bernard Neveu qui se retrouvent dans un projet de compilation en cours d'élaboration ( 6 CD) et qui verra peut-être le jour. BN le modifie de temps à autre. Il y a de très très belles choses à écouter.
_________________
Live Music: "... la seule méthode, la moins subjective possible: comparer instantanément la musique et sa reproduction. Ce concept, je l'ai ensuite inculqué à mes techniciens et ingénieurs. On n'en a jamais changé..." Georges Cabasse, juillet 1990.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:25    Sujet du message: Prises de son selon le principe G. Cabasse

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma. Index du Forum -> La musique -> Le Classique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Template UT by dav.bo
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com