Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma.  Index du Forum Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma.
Forum d'échanges entre passionnés de HIFI, de DIY et d'enceintes Cabasse entre autres marques.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le concert du Colon
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma. Index du Forum -> Divers -> Le coin des visiteurs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Philippe MULLER
120 dB

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2017
Messages: 1 157
Localisation: Passavant

MessagePosté le: Sam 25 Aoû 2018, 11:36    Sujet du message: Le concert du Colon Répondre en citant

La Haute-Fidélité est un Festival, riche de perles ou autres naïvetés en tous genres.
On pourra les rassembler ici.
_________________
"... la seule méthode, la moins subjective possible: comparer instantanément la musique et sa reproduction. Ce concept, je l'ai ensuite inculqué à mes techniciens et ingénieurs. On n'en a jamais changé..." Georges Cabasse, juillet 1990.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 25 Aoû 2018, 11:36    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
man
120 dB

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2009
Messages: 8 327
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam 25 Aoû 2018, 21:06    Sujet du message: Le concert du Colon Répondre en citant

Bonsoir,


J'avais ouvert un sujet dans le même genre ! Mr. Green


http://cabasse.vraiforum.com/t4399-Ces-gadgets-qui-ne-servent-rien.htm


Revenir en haut
Philippe MULLER
120 dB

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2017
Messages: 1 157
Localisation: Passavant

MessagePosté le: Mar 28 Aoû 2018, 08:27    Sujet du message: Le concert du Colon Répondre en citant

Le responsable de cette... chose est vraiment très fier de lui.
Pour commencer: c'est moche ! Et dire qu'il s'est permis de jeter un regard condescendant sur les belles courbes fournies par notre ami oso.

Le caisson de grave pro a été volontairement limité par Cabasse à 45/50Hz pour éviter de faire vibrer les structures scéniques d'une salle de spectacle (cela fait beaucoup de bruit). Du coup, le propriétaire actuel a choisi de forcer la nature et d'effectuer la transition à 65Hz. L'extrême-grave est donc forcé en-dessous de l'accord du caisson, d'où une distorsion inévitablement très importante puisque l'essentiel de ce que le Saturne fournit est situé en-dessous de la fréquence d'accord. Ce n'est pas comme cela qu'il aurait du procéder pour obtenir davantage de niveau dans de bien meilleures conditions.

Linéarité tenant dans 23dB (!!!). Ce n'est pas du room gain mais de l'électronic gain.

S'agit-il d'un canal ou des deux ?

Et j'aimerais qu'on m'explique comment on fait pour filtrer à 65Hz avec un filtre actif pro Cabasse. Ses fréquences ne sont pas ajustables mais fixes et ça se passe plutôt vers 200Hz. Nous mentirait-on ?

Exemple de ce qu'il ne faut pas faire (le grave se résume à quatre ou cinq résonances entre 20 et 200Hz):





Deux caissons plus petits seraient mieux venus car la pièce est très fortement colorée.

Il faudrait que ses camarades de forums le calment un peu
_________________
"... la seule méthode, la moins subjective possible: comparer instantanément la musique et sa reproduction. Ce concept, je l'ai ensuite inculqué à mes techniciens et ingénieurs. On n'en a jamais changé..." Georges Cabasse, juillet 1990.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
oso
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2016
Messages: 285

MessagePosté le: Mar 28 Aoû 2018, 11:12    Sujet du message: Le concert du Colon Répondre en citant

Je me demande comment sonne un orchestre, un orgue, un grand piano enregistrés en stéréo naturelle lorsqu'on utilise un caisson unique, inadapté, avec sommation électrique des canaux droit et gauche dans le grave...

Je pense que si on recherche vraiment la fidélité, les Galion seules peuvent donner un meilleur résultat car c'est cohérent sur toute la bande (sauf si on parle de sono ou de HC). On peut envisager de compléter chaque enceinte par un caisson adapté pour élargir vers le bas pour la musique symphonique, l'orgue, tec... mais encore faut il savoir régler cela correctement.

Personnellement, j'ai suivi les conseils de Philippe, prônant une démarche dans laquelle les mesures ne sont pas une fin en soi: j'ai cherché le meilleur emplacement et réalisé les réglages à l'oreille en utilisant des enregistrements de référence (instruments acoustiques captés en stéréo naturelle: 1 micro de mesure omni par enceinte) et du bruit rose. Les mesures sont venues après et ont confirmé mes choix. J'ai laissé Philippe analyser les courbes, et ses commentaires, en relation avec mes impressions d'écoutes m'ont permis de comprendre qu'il s'agit d'un métier et que l'expérience requise corréler à coup sûr les mesures avec la fidélité de reproduction n'est pas à la portée du premier venu.*


Ce type d'approche a l'avantage de convenir aux amateurs-mélomanes que nous sommes car elle mobilise avant tout l'oreille et la culture d'écoute des musiques naturelles: on se laisse moins aveugler par une technique mal maitrisée comme c'est le cas avec ce système Galion + 1 saturn pro, réglé par un amateur qui n'a vraisemblablement pas l'habitude d'écouter des instruments naturels en vrai.

La courbe Galion/Saturne PRO présentée plus haut n'a rien de particulièrement séduisant, mais je me garde bien de l'interpréter. Je remarque seulement que celles que Cabasse (PYD) avait tirées de mon ancien système Galiote + 2 stromboli réglé par leurs soins, ou celles que j'obtiens aujourd'hui avec les Colonne 100 (ou les Goéland), n'ont vraiment rien à leur envier. Qu'en est il du résultat en terme de naturel sur un enregistrement d'orchestre symphonique, de piano, d'orgue, etc..? Visiblement, ce genre de test n'est pas au programme du propriétaire de ce système. Comment juger de la réussite de l'installation si le naturel et la crédibilité de la reproduction ne sont jamais évoqués?

Avec les Colonne 100 et leurs petits 21 cm, l'un de mes meilleurs souvenirs a été l'écoute d'une pièce pour harmonie enregistrée en stéréo naturelle, juste après un concert de programme équivalent, auquel je venais d'assister à 5 minutes de chez moi: vents, cuivres et percussions, pour la fête de fin d'année du Conservatoire: comme le CD, c'était du velu. Pas de frustration avec les enceintes: timbres, dynamique, impact de la grosse caisse, tout était vraisemblable.
Les courbes sont venues bien après, par curiosité et je n'ai pas été surpris lorsque Philippe qui en a tracé des milliers pour le compte de Cabasse, m'a indiqué qu'elles étaient tout à fait correctes.


Oso

*On peut fignoler en repérant les accidents, toujours à l'oreille, à l'aide d'un sinus glissant: cela permet de repérer de méchantes colorations dues au placement, à certains meubles, etc.... Certains ne se voient pas sur la courbe mais sont très audibles, alors que certains trucs à priori bizarres sur la courbe ne s'entendent pas, ou bien ne heurtent pas l'oreille.


Dernière édition par oso le Mer 29 Aoû 2018, 08:25; édité 6 fois
Revenir en haut
Philippe MULLER
120 dB

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2017
Messages: 1 157
Localisation: Passavant

MessagePosté le: Mar 28 Aoû 2018, 19:34    Sujet du message: Le concert du Colon Répondre en citant

Il y a quelque-chose de pathétique dans ce besoin permanent d'attirer l'attention sur soi. Finalement, je le plains.
_________________
"... la seule méthode, la moins subjective possible: comparer instantanément la musique et sa reproduction. Ce concept, je l'ai ensuite inculqué à mes techniciens et ingénieurs. On n'en a jamais changé..." Georges Cabasse, juillet 1990.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Philippe MULLER
120 dB

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2017
Messages: 1 157
Localisation: Passavant

MessagePosté le: Mer 29 Aoû 2018, 07:27    Sujet du message: Le concert du Colon Répondre en citant

L'auteur de cette courbe prend soin de préciser: "Je pense avoir fait la démonstration qu’un caisson de sonorisation professionnel peut très bien fonctionner en utilisation domestique, avec quelques précautions lors de la mise en œuvre. On ne le répétera jamais assez mais en Hifi, c’est souvent la mise en œuvre, l’expérience du régleur et sa culture du son qui font la différence."

Je suis d'accord avec lui sur l'essentiel sauf que cette courbe Saturne + Galion ne fait pas la démonstration qu'un caisson pro peut très bien fonctionner dans un système hifi, parce qu'elle est archi moche et très colorée.

Il nous fait la démonstration inverse.

Pour la seconde partie de son... exposé, il est totalement "out". Visiblement il n'entend pas tout mais là, ça se voit comme le nez au-milieu de la figure qu'il y a des problèmes.

Les deux Colonne 100 d'oso sont bien plus prometteuses. Nous comprenons mieux pourquoi Georges Cabasse en avait chez lui et pas des Galion + 1 Saturne.

Certains roulent en ville avec de gros 4x4 qui n'ont jamais vu un chemin de terre. D'autres choisissent d'installer un seul caisson démesuré dans leur petit salon, où deux petits subwoofers bien placés et bien réglés feraient beaucoup mieux l'affaire parce qu'il n'a pas besoin d'une énorme puissance, vu le room gain. C'est de la frime.

Rappel:

Une belle courbe ne veut pas dire que le résultat sera bon (une courbe se trafique aisément).
Un courbe moche dit que le résultat n'est pas bon
Un bon résultat s'accompagne toujours d'une courbe équilibrée.

Pourquoi ne faut-il jamais utiliser un seul caisson de basses, sauf en home-cinéma ? Simplement parce que les studios mixent leurs enregistrement stéréo avec deux enceintes distinctes et jamais en 2.1. Le résultat n'est pas le même.
Reste aussi le fait que dans une pièce non traitée dans le grave (cf le forum de JP Lafont pour savoir ce qu'est vraiment une pièce traitée), la présence d'un seul caisson génère des colorations marquées, ce que l'on voit avec ce Saturne. Il serait intéressant de voir les courbes séparées des deux Galion sans caisson ni correction.



_________________
"... la seule méthode, la moins subjective possible: comparer instantanément la musique et sa reproduction. Ce concept, je l'ai ensuite inculqué à mes techniciens et ingénieurs. On n'en a jamais changé..." Georges Cabasse, juillet 1990.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
BRIG
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2009
Messages: 14 089
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Mer 29 Aoû 2018, 08:09    Sujet du message: Le concert du Colon Répondre en citant

Je suppose que GC aurait pu avoir une paire de Galion ou de Brigantin avec un excellent résultat.


J'imagine qu'il n'a pas toujours eu une paire de colonnes 100.
Qu'avait il avant que ce modèle sorte ?


Moi, j'adore cette histoire de caisson Saturne Pro dans le salon. 
Je vous dirai pourquoi en MP...


BRIG
_________________
"Ils rabâchaient ainsi les mêmes arguments, chacun méprisant l'opinion de l'autre, sans le convaincre de la sienne." Gustave Flaubert - Bouvard et Pécuchet (1881) - Email forum : cabassevraiforumadm02@gmail.com


Revenir en haut
Philippe MULLER
120 dB

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2017
Messages: 1 157
Localisation: Passavant

MessagePosté le: Mer 29 Aoû 2018, 09:12    Sujet du message: Le concert du Colon Répondre en citant

Bien sûr que non, j'y ai vu aussi du Brigantin, du Galion et de la Caravelle (et équivalents asservis), sans oublier un énorme proto que nous appelions l'enceinte américaine, laquelle n'est jamais sortie. L'ébénisterie ressemblait à un grand C de section carrée, contenant deux 30 cm, un en-haut et un en-bas, entre lesquels venait se loger l'équivalent d'un Eider/Caravelle.

A l'époque Mark-Levinson était l'importateur US.

GC n'utilisait pas de très grosses enceintes parce qu'il avait une préférence pour les prises de son restituant ce que l'on peut entendre depuis le premier balcon, sa place préférée. On est donc assez loin de la prise rapprochée et violente. Pourvu qu'il dispose d'assez de puissance pour reproduire les crêtes et de HP capables de les encaisser, tout allait bien.
_________________
"... la seule méthode, la moins subjective possible: comparer instantanément la musique et sa reproduction. Ce concept, je l'ai ensuite inculqué à mes techniciens et ingénieurs. On n'en a jamais changé..." Georges Cabasse, juillet 1990.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Philippe MULLER
120 dB

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2017
Messages: 1 157
Localisation: Passavant

MessagePosté le: Mer 29 Aoû 2018, 11:52    Sujet du message: Le concert du Colon Répondre en citant

Son rêve aurait été de pouvoir fabriquer une enceinte ayant la taille d'une boîte d'allumettes et la qualité d'un Albatros , dont le prix de revient serait celui d'une boîte d'allumettes et le prix de vente celui de l'Albatros. 
_________________
"... la seule méthode, la moins subjective possible: comparer instantanément la musique et sa reproduction. Ce concept, je l'ai ensuite inculqué à mes techniciens et ingénieurs. On n'en a jamais changé..." Georges Cabasse, juillet 1990.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sergio


Hors ligne

Inscrit le: 16 Mai 2018
Messages: 31
Localisation: Var

MessagePosté le: Mer 29 Aoû 2018, 17:25    Sujet du message: Le concert du Colon Répondre en citant

BRIG a écrit:

Je vous dirai pourquoi en MP...


BRIG
Ca, c'est pas du jeu. Hououououou!
_________________
Sergio
https://www.forumcabasse.org/wiki/Réflexions_sur_le_choix_des_enceintes_aco…
https://www.forumcabasse.org/wiki/20_questions
https://www.forumcabasse.org/wiki/La_verité_sur_la_puissance


Revenir en haut
Philippe MULLER
120 dB

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2017
Messages: 1 157
Localisation: Passavant

MessagePosté le: Mer 29 Aoû 2018, 17:35    Sujet du message: Le concert du Colon Répondre en citant

Dois-je expliquer que, selon leur nature, les prises de son de piano de Bernard Neveu, qui sont réalisées à Passavant faut-il le rappeler, nécessitent une stéréo réelle jusqu'à une fréquence comprise entre 34.2 et 56,2Hz. L'utilisation d'un caisson unique est inappropriée si la transition est réalisée au-dessus.
Dans la plupart des cas, ses enregistrements d'orgues nécessitent de maintenir la stéréo jusque 17Hz. Autant dire que l'homme cultivé s'interdira d'écouter ces disques en 2.1

Quand je vois la réponse du système, je suis effaré que certains puissent trouver ça bon.
D'après le propriétaire du système, la courbe correspond très précisément à l'impression d'écoute, partagée par un groupe d'auditeurs locaux.

Il y a du travail !
_________________
"... la seule méthode, la moins subjective possible: comparer instantanément la musique et sa reproduction. Ce concept, je l'ai ensuite inculqué à mes techniciens et ingénieurs. On n'en a jamais changé..." Georges Cabasse, juillet 1990.


Dernière édition par Philippe MULLER le Mer 29 Aoû 2018, 17:47; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Philippe MULLER
120 dB

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2017
Messages: 1 157
Localisation: Passavant

MessagePosté le: Mer 29 Aoû 2018, 17:36    Sujet du message: Le concert du Colon Répondre en citant

Sergio a écrit:

BRIG a écrit:

Je vous dirai pourquoi en MP...


BRIG

Ca, c'est pas du jeu. Hououououou!

Et il faut voir dans quel état se trouve la membrane du 55. C'est une épave ! Je sais c'est gros et ça impressionne.
_________________
"... la seule méthode, la moins subjective possible: comparer instantanément la musique et sa reproduction. Ce concept, je l'ai ensuite inculqué à mes techniciens et ingénieurs. On n'en a jamais changé..." Georges Cabasse, juillet 1990.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
oso
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2016
Messages: 285

MessagePosté le: Mer 29 Aoû 2018, 17:56    Sujet du message: Le concert du Colon Répondre en citant

Si je me
Philippe MULLER a écrit:
Dois-je expliquer que, selon leur nature, les prises de son de piano de Bernard Neveu, qui sont réalisées à Passavant faut-il le rappeler, nécessitent une stéréo réelle jusqu'à une fréquence comprise entre 34.2 et 56,2Hz. L'utilisation d'un caisson unique est inappropriée si la transition est réalisée au-dessus.
Dans la plupart des cas, ses enregistrements d'orgues nécessitent de maintenir la stéréo jusque 17Hz. Autant dire que l'homme cultivé s'interdira d'écouter ces disques en 2.1
Quand je vois la réponse du système, je suis effaré que certains puissent trouver ça bon.


Si je me souviens bien le propriétaire de ce système se satisfaisait d'enceintes traficotées sur lesquelles vous n'aviez pas reconnu vos propres enregistrements. On peut saluer sa constatnce dans le jugement. Un repère en quelque sorte Mr. Green


Revenir en haut
Philippe MULLER
120 dB

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2017
Messages: 1 157
Localisation: Passavant

MessagePosté le: Mer 29 Aoû 2018, 18:08    Sujet du message: Le concert du Colon Répondre en citant

Oui, en effet, je me souviens d'un système dont il vantait la très haute-qualité sonore et sur lequel j'ai eu beaucoup de mal à reconnaître l'enregistrement que je venais de faire la veille (instruments à vent et percussions). Quand il parle d'oreilles exercées et affûtées, je me demande comment il le sait.


Avant d'acheter du matériel, il ferait mieux d'apprendre à écouter. Il est incapable de dire si un système est bon ou non. Il ne cesse d'en changer après nous avoir présenté son dernier achat comme une absolue merveille.


C'est un audiophile qui écoute, mesure et règle avec ses yeux et pas ses oreilles. Un mélomane est très différent.
_________________
"... la seule méthode, la moins subjective possible: comparer instantanément la musique et sa reproduction. Ce concept, je l'ai ensuite inculqué à mes techniciens et ingénieurs. On n'en a jamais changé..." Georges Cabasse, juillet 1990.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Philippe MULLER
120 dB

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2017
Messages: 1 157
Localisation: Passavant

MessagePosté le: Mer 29 Aoû 2018, 18:58    Sujet du message: Le concert du Colon Répondre en citant

Les matériels qui ont séjourné en discothèques sont souvent en très mauvais état. Les raisons sont toujours les mêmes: fonctionnement en régime saturé quasi permanent, poussière, taux d'humidité très élevé à cause de la foule, différences de températures entre le jour et la nuit, fumée de cigarettes... Celui qui a déjà vu une discothèque en pleine lumière comprendra ce que je veux dire. Tout cela est très agressif et les équipements se dégradent énormément (regardez l'intérieur d'un ampli qui a séjourné un certain temps en discothèque; c'est l'horreur!). Il n'est pas surprenant de constater que les différents composants des membranes nids d'abeilles finissent par se désolidariser car, contrairement à la structure alvéolaire, qui est constituée d'un seul et unique matériau, il s'agit d'une âme en nid d'abeilles sur laquelle sont collées deux peaux synthétiques. Le matériel de sono n'était pas garanti à vie mais 5 ans, comme l'électronique.
_________________
"... la seule méthode, la moins subjective possible: comparer instantanément la musique et sa reproduction. Ce concept, je l'ai ensuite inculqué à mes techniciens et ingénieurs. On n'en a jamais changé..." Georges Cabasse, juillet 1990.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:45    Sujet du message: Le concert du Colon

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma. Index du Forum -> Divers -> Le coin des visiteurs Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Template UT by dav.bo
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com