Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma.  Index du Forum Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma.
Forum d'échanges entre passionnés de HIFI, de DIY et d'enceintes Cabasse entre autres marques.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Préamplificateur Arcam C31
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma. Index du Forum -> Les amplis, préamplis, sources et accessoires -> Amplis préamplis à transistors
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Philippe MULLER
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2017
Messages: 495
Localisation: Passavant

MessagePosté le: Mer 20 Juin 2018, 17:57    Sujet du message: Préamplificateur Arcam C31 Répondre en citant

Ce que j'apprécie dans les liaisons asymétriques, c'est la franchise et l'évidence des problèmes. Quand il y en a on les entend. Il ne reste plus qu'à en chercher la cause puis à trouver une solution. Prenons le cas d'une boucle de masse. Je possède un stock de transfos qui permettent d'isoler deux appareils. Instantanément, le problème disparaît mais je ne suis pas satisfait parce que la cause de la boucle n'est pas réglée. Il y a une "couennerie" quelque-part qu'il faut trouver et régler. Je ne suis pas de nature à contourner les problèmes, je les affronte. Ce n'est que lorsque je rétablis la liaison directe sans conséquence fâcheuse que j'estime que mon travail est correctement fait. Déphaser un problème pour ne plus l'entendre n'est pas régler le problème mais le masquer. Le truc qui ne va pas est toujours là mais il ne vous embête plus.

Quand vous parlez de vos essais avec une seule liaison, je comprends que ça joue très peu mais si vous les multipliez, vous constaterez la même chose que Bob Katz ou moi. 
_________________
"... la seule méthode, la moins subjective possible: comparer instantanément la musique et sa reproduction. Ce concept, je l'ai ensuite inculqué à mes techniciens et ingénieurs. On n'en a jamais changé..." Georges Cabasse, juillet 1990.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 20 Juin 2018, 17:57    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
dome
120 dB

En ligne

Inscrit le: 22 Mai 2013
Messages: 1 216
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 20 Juin 2018, 20:33    Sujet du message: Préamplificateur Arcam C31 Répondre en citant

Si vous appréciez la franchise, alors j'imagine que vous appréciez aussi cette discussion!


Le phénomène dit de la boucle de masse est le plus critique pour une liaison asymétrique. Le courant circulant dans la boucle se superpose intégralement au signal. Au moins, c'est franc. Dans une liaison symétrique, il est atténué mais il n'est pas totalement éliminé (comme cela devrait l'être théoriquement car la symétrie parfaite n'existe pas). Il est atténué d'une valeur que l'on appelle le taux de réjection de mode commun (CMRR), qui peut atteindre voire dépasser 80dB avec les bons circuits, ou s'abaisser à quelques 20dB pour les mauvais. En asymétrique, il n'y a aucune atténuation donc il y a un intérêt majeur à réduire ce courant jusqu'à un niveau résiduel.


Si vous parvenez à résoudre tous les problèmes de ce type en les prenant à leur origine, c'est bien car c'est souvent plus facile à dire qu'à (bien) faire. Dans ce cas, évidemment, il n'y a presque plus de sujet. En revanche, lorsque cela n'est pas possible de manière totalement satisfaisante, la liaison symétrique vous ouvre les bras en vous proposant de faire le tri entre le bon grain et l'ivraie. Ce n'est pas vouloir cacher la poussière sous le tapis que de faire en sorte que toutes les saletés captées par les câbles ne se superposent pas au signal.


En effet, je n'ai pratiqué cet essai que pour la seule liaison qui justifie, dans une installation Hi-Fi domestique, de se poser la question, à savoir celle qui relie le préamplificateur et les amplificateurs lorsque ceux-ci sont éloignés l'un des autres. C'est bien de cela que l'on parle. Les liaisons des micros sont intéressantes, mais au moins on ne risque pas avec elles de faire des boucles de masse!


En ce qui concerne l'article que vous citez plus haut, sans connaître Bob Katz, je le rejoins volontiers sur sa prescription raisonnée de la liaison asymétrique d'autant que la première exception qu'il fait, c'est celle de la liaison symétrique réalisée par un circuit de haute qualité qui n'ajoute en rien de complexité par rapport à une asymétrique. C'est bien entendu une exception de taille! 


Quant aux notions faites à l'emporte-pièce telle que "less is more", ou "un fil droit avec du gain" - ce qui revient à peu près au même - je les laisse à leurs auteurs car elles finissent tôt ou tard dans l'escarcelle des audiophiles qui en ont l'usage que vous savez. A-t-on déjà vu un fil droit avec du gain? Et à force de se convaincre que less is more, on finit par se retrouver avec un ampli mono-triode sur les genoux.


Dome
_________________
Sans liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur.


Revenir en haut
Philippe MULLER
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2017
Messages: 495
Localisation: Passavant

MessagePosté le: Mer 20 Juin 2018, 21:51    Sujet du message: Préamplificateur Arcam C31 Répondre en citant

Ce sont des expressions imagées que certains audiophiles sans cervelle utilisent au pied de la lettre, sans comprendre ce qu'il y a derrière.
_________________
"... la seule méthode, la moins subjective possible: comparer instantanément la musique et sa reproduction. Ce concept, je l'ai ensuite inculqué à mes techniciens et ingénieurs. On n'en a jamais changé..." Georges Cabasse, juillet 1990.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Philippe MULLER
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2017
Messages: 495
Localisation: Passavant

MessagePosté le: Jeu 21 Juin 2018, 06:50    Sujet du message: Préamplificateur Arcam C31 Répondre en citant

dome a écrit:

Si vous appréciez la franchise, alors j'imagine que vous appréciez aussi cette discussion!

Dome








Oui, j'apprécie cette discussion parce que, contrairement à ce que j'ai vécu récemment, on est dans le concret. Se faire expliquer la hifi par des gens qui n'ont aucune culture du son, pas plus que de la musique (qui n'est qu'un prétexte pour s'esquiver quand ils ne savent pas répondre), subir les railleries de crétins des Alpes, tout ça fait perdre un temps précieux à ceux qui essaient de progresser. Ce n'est pas ce qui se passe ici.

La discussion contradictoire est saine et constructive si elle est pratiquée intelligemment. C'était d'ailleurs l'exercice quasi quotidien pratiqué, le soir, par Georges Cabasse et François Bellec. L'un avançait une idée que l'autre était chargé de contrer.

Il est bon de se rappeler pourquoi on fait telle ou telle chose. De tels échanges sont réellement utiles, y compris pour moi. Je pense, néanmoins, que certains visiteurs aimeraient que l'on parle davantage de matériels ou d'écoutes et pas seulement de technique, parce que ça peut devenir austère. 
_________________
"... la seule méthode, la moins subjective possible: comparer instantanément la musique et sa reproduction. Ce concept, je l'ai ensuite inculqué à mes techniciens et ingénieurs. On n'en a jamais changé..." Georges Cabasse, juillet 1990.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
oso
100 dB

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2016
Messages: 153

MessagePosté le: Jeu 21 Juin 2018, 08:06    Sujet du message: Préamplificateur Arcam C31 Répondre en citant

Bonjour à tous


je pense qu'il est important que ce type de discussion puisse se poursuivre, à côté de filières plus axées sur l'écoute et la musique. A titre personnel, je trouve la confrontation des points de vue très enrichissante car elle permet à l'amateur lambda de comprendre un peu mieux le contexte, le enjeux, et de faire des choix en meilleure connaissance de cause. 


Oso


Revenir en haut
dome
120 dB

En ligne

Inscrit le: 22 Mai 2013
Messages: 1 216
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 22 Juin 2018, 00:58    Sujet du message: Préamplificateur Arcam C31 Répondre en citant

Philippe MULLER a écrit:


Je pense, néanmoins, que certains visiteurs aimeraient que l'on parle davantage de matériels ou d'écoutes et pas seulement de technique, parce que ça peut devenir austère. 


Parler de matériel, c'était bien l'origine de cette discussion, n'est-ce pas? C'est assez rare ici que l'on ouvre un sujet complet sur un préamplificateur. Après, libre à nous de faire un zoom sur un point précis.

Un autre point aurait pu consister à échanger sur la technique de réglage de volume, puisque c'est essentiellement le rôle d'un préamplificateur. La plupart des préamplificateurs analogiques - y compris avec amplificateur intégré - utilise encore un réglage à potentiomètre. Les meilleurs mettent en avant la qualité de ce composant (ALPS, essentiellement). D'autres ont jeté l'éponge devant les limitations de cette technique simple mais imparfaite (Accuphase, Jeff Rowland, etc.) et proposent une technique plus élaborée. Arcam propose une technique intermédiaire basée sur un circuit intégré analogique à commande numérique dont l'incrément est fixé à 0,5dB avec une précision de 0,05dB. Un des avantages que j'y vois est que le signal ne "passe" pas par l'organe de commande (un codeur rotatif). Il ne souffre donc pas de l'usure de celui-ci.

Dome
_________________
Sans liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur.


Revenir en haut
Philippe MULLER
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2017
Messages: 495
Localisation: Passavant

MessagePosté le: Ven 22 Juin 2018, 07:14    Sujet du message: Préamplificateur Arcam C31 Répondre en citant

Incontestablement, ce point est crucial en matière de reproduction sonore. 0.1dB de précision serait déjà très bien; 0.05dB est formidable.
_________________
"... la seule méthode, la moins subjective possible: comparer instantanément la musique et sa reproduction. Ce concept, je l'ai ensuite inculqué à mes techniciens et ingénieurs. On n'en a jamais changé..." Georges Cabasse, juillet 1990.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dome
120 dB

En ligne

Inscrit le: 22 Mai 2013
Messages: 1 216
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 22 Juin 2018, 12:54    Sujet du message: Préamplificateur Arcam C31 Répondre en citant

Bonjour,

C'est étonnant la recherche d'une telle précision sur un produit Hi-Fi abordable (je précise que j'avais dû payer ce préampli neuf autour de 2100€ TTC chez Illel à Paris 10 - le patron aimait beaucoup les anciennes Cabasse), d'autant que cette précision aurait pu n'être que celle du circuit de contrôle de volume (PGA 2311UA) mais dégradée par celle des autres circuits situés en amont et en aval. Il n'en est rien, Arcam a généralisé l'emploi de résistances dans la gamme de tolérance à 1% qui permet de fixer la précision du gain des différents étages à moins que 0,01dB près! Une fois de plus, c'est un choix cohérent.

Plus encore que la précision, c'est sans doute le parfait appairage du niveau de volume des 2 voies sur toute la plage de réglage qui est intéressant. C'est une caractéristique difficile à obtenir avec un composant électro-mécanique tel qu'un potentiomètre double. Certains fabricants avaient opté pour un système à résistances commutées forcément beaucoup plus onéreux.

Cela dit, cette précision est nécessaire car la balance étant réglée par le même circuit, son incrément est également de 0,5dB, ce qui n'aurait pas permis de rattraper un écart de niveau inférieur.

Dome
_________________
Sans liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur.


Revenir en haut
dome
120 dB

En ligne

Inscrit le: 22 Mai 2013
Messages: 1 216
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 22 Juin 2018, 22:55    Sujet du message: Préamplificateur Arcam C31 Répondre en citant

Parcourir la doc du contrôleur de volume PGA 2311 est assez intéressant.

Comment contrôler un volume de manière totalement électronique? C'est très simple: on utilise la technique des résistances commutées. Habituellement, on a une piste potentiométrique formant une résistance continue entre l'entrée du signal et la masse, et un curseur que l'on déplace mécaniquement entre ces 2 points, prélevant ainsi un niveau de signal intermédiaire qui détermine le volume sonore. Avec la technique de résistances commutées, on a un chapelet de résistances mises bout à bout qui remplace la piste potentiométrique et on déplace un contact, de résistance en résistance, qui prélève le signal de sortie. La valeur des résistances doit être très précisément fixée pour déterminer la "courbe" linéaire ou logarithmique et le "pas" souhaités.

Ici, bien-sûr, il n'y a rien de mécanique. On a une micro-électronique CMOS avec une gravure sub-micron. Les résistances sont gravées dans un substrat de manière extrêmement précise (d'où la précision évoquée ci-dessus). A la jonction entre 2 micro-résistances, on a un transistor CMOS fonctionnant en tout-ou-rien qui prélève le niveau de signal atténué par le réseau de résistances. Le réseau compte 255 micro-résistances et autant de transistors CMOS, ce qui permet d'avoir au maximum 256 niveaux de volume préréglés, de 0 à 100%. Les résistances sont taillées individuellement pour avoir des incréments constants de 0,5dB à chaque pas. Ce qui fait que, au total, on a une plage de réglage de 255x0,5=127dB.

Le PGA 2311 possède un étage de sortie à très faible bruit qui donne un gain en tension de 31,5dB après le sélecteur de volume, ce qui fait que le circuit complet a un gain variable de -95,5dB à +31,5dB par incrément de 0,5dB. La commande de volume est une commande logique codée sur 8bit, on a bien 256 niveaux discrets. Cette commande est produite dans le cas du C31 par un micro-contrôleur associé au codeur rotatif commun en face avant. Comble de sophistication, la commutation entre 2 niveaux de volume voisins se fait à l'instant précis où le signal alternatif passe à une amplitude nulle (point de passage à zéro) pour ne pas être gênant à l'écoute.

Arcam a réduit la plage de réglage du volume à 72dB, vraisemblablement pour une raison pratique (ne pas avoir à faire 10 tours pour couper le son). On aurait aussi pu faire ce choix dans un menu. Celui-ci donne en effet le choix entre un réglage fin et progressif (0,5dB) ou un réglage plus grossier et rapide censé rappeler le "toucher" d'un vrai potentiomètre.

Le PGA 2311 traite simultanément les 2 canaux L-R. Dans sa version montée en surface, il mesure à peine 10mm de côté ce qui permet de l'implanter au cœur de la platine d'entrée des signaux, évitant ainsi de les faire circuler jusqu'à la face avant pour y câbler les potentiomètres... et recueillir un petit peu de bruit au passage.

Dome
_________________
Sans liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur.


Revenir en haut
Nickie24
100 dB

Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2017
Messages: 187
Localisation: Finistere Sud

MessagePosté le: Sam 23 Juin 2018, 09:24    Sujet du message: Préamplificateur Arcam C31 Répondre en citant

Un des gros avantages c'est aussi le vieillissement : (si il n'y a pas de dérive...) plus de pistes oxydées ou  encrassées entraînant crachotement ou pire (mauvais contact)
mais pour améliorer le confort et la précision, dommage qu 'il n'y ait pas une "intelligence" dans la commande:
en fonction de la vitesse de rotation du potar, avoir les pas  accélérés si on va vite et inversement, pour avoir le 0.5dB   en précision sans la gêne permanente pour règler rapidement le niveau voulu (sans faire trois tours....)
mon Onkyo à une précision fine , c'est presque plus facile de régler le son à la tablette....
Cordialement
_________________
Hifi: Baltic Evo, Santorin 30, Parasound Halo Integrated 2.1 ; Home cinema + Onkyo 3010, Sloop, Kereon; Piece sport : Clipper 2 + Pluton en zone 3 du onkyo hc ; Bureau Minorca Onkyo 9010 M audio 96 24;


Revenir en haut
dome
120 dB

En ligne

Inscrit le: 22 Mai 2013
Messages: 1 216
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam 23 Juin 2018, 11:40    Sujet du message: Préamplificateur Arcam C31 Répondre en citant

Exact.

A l'usage, on ne sert plus du bouton de volume pour couper le son. Il y a une touche mute pour çà. Une fois la sensibilité des entrées ajustée (fonction trim), je n'utilise le volume que pour ajuster le niveau global d'écoute (infos radio ou écoute Hi-Fi) sur une plage d'en gros 10dB. Cela suffit.

Attention, dans les processeurs HC, les signaux analogiques en entrée étant numérisés, le réglage de volume s'effectue dans le domaine numérique, alors qu'ici il l'est dans le domaine analogique (malgré la commande numérique - mais je crois que l'on avait bien compris!)

Dome
_________________
Sans liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:18    Sujet du message: Préamplificateur Arcam C31

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma. Index du Forum -> Les amplis, préamplis, sources et accessoires -> Amplis préamplis à transistors Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Template UT by dav.bo
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com