Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma.  Index du Forum Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma.
Forum d'échanges entre passionnés de HIFI, de DIY et d'enceintes Cabasse entre autres marques.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La musique de chambre de Weinberg et Shostakovitch

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma. Index du Forum -> La musique -> Le Classique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
vermo
100 dB

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2014
Messages: 131
Localisation: Gard

MessagePosté le: Mer 6 Juin 2018, 15:24    Sujet du message: La musique de chambre de Weinberg et Shostakovitch Répondre en citant


A la suite du post précédent sur les symphonies de Shostakovitch, je propose une introduction sur sa musique de chambre mais aussi celle de Weinberg, son presque contemporain. J'ai développé les liens étroits entre ses symphonies et l'histoire d'un régime totalitaire, l'URSS.
Weinberg est profondément marqué par l'histoire du 20e siècle: né en 1919, en Pologne, d'origine juive, il fuit le pays lors de l'invasion allemande en 1939. Il est semble être le seul de sa famille à survivre à la deuxième guerre mondiale. Il se réfugie en URSS et y vit jusqu'à sa mort.

En 1942, son travail attire l'attention de Shostakovitch: une  symphonie, la première d'une série de 20, dédiée à l'Armée rouge. Dès lors, les relations entre les deux hommes ont été constantes, jusqu'à la mort de Shostakovitch en 1975. Weinberg, bien que n'ayant jamais pris de leçon auprès de lui se considérait l'élève de son ainé. Shostakovitch s'est souvent inspiré  des mélodies folkloriques, juives, moldaves par exemples. Il a toujours protégé Weinberg de la répression et de l'antisémitisme du régime, en particulier en 1953. L'un et l'autre se sont stimulé, à qui écrirait le plus de symphonies ou de quatuors à cordes.
Par quoi commencer? La musique de chambre de l'un et l'autre sont faciles d'accès, mais parfois depuis peu de temps de Weinberg. Pour ce dernier, on peut parfois faire mieux pour l'interprétation de quelques oeuvres, par exemple le quintette pour piano et cordes.
Pourquoi pas par la musique pour instruments à vent, chez Cpo (Blumina, Fuchs, Wiese), avec une sonate pour piano et clarinette, une merveille de Weinberg. Une autre bonne introduction à Weinberg, chez Praga le trio à cordes (manuscrite à sa mort!), deux sonates pour piano et violoncelle, et la première sonate pour violoncelle seul (Kanka, Borges Coelho, trio Beethoven). Deux albums bien enregistrés.
Pourquoi ne pas passer ensuite au plus expérimental? Les quatuors à cordes. Version historique des Borodine pour Shostakovitch, chez Emi ou Melodya. Série incomplète, prise de son "moyenne". Ils l'avaient enregistré, beaucoup mieux avant, mais c'est perdu: sauf le 4e et 8e, avec une excellente prise de son pour l'époque (Mercury). J'aime beaucoup le 8e et tous les derniers: mais il faut s'accrocher , le compositeur disait du 15e qu'"il fallait jouer de façon à ce  que les mouches tombent mortes en plein vol". En réalité, à partir du 11e, tous les quatuors sont d'une noirceur extrême. Plus que les symphonies, c'est dire.

Pour des versions récentes: les Fitzwilliam (Decca) et les Danel (Fuga libera).
Les 17 quatuors de Weinberg ont été très bien enregistrés par les Danel (Cpo): c'est une musique expérimentale, mais pas au sens où on l'entendait dans les années 60 et 70 à l'ouest. Outre sa position d'étranger en URSS, qui lui a bloqué les postions officielles, l'ouverture de la Russie à l'ouest dans les années 80, l'a fait passer pour un "has been". Weinberg est mort en 1996, pauvre et oublié...
Mais écoutez aussi sa musique pour violoncelle seul, je la trouve sublime: Feigelson chez Naxos, bien enregistré ce qui ne gâte rien.
Le reste de la musique de chambre de Shostakovitch est bien connue: bien jouée (et mal enregistrée) chez Melodya par Richter, Oistrakh  (trio pour piano et cordes, sonate pour violoncelle/alto/Violon et piano). Ces oeuvres sont désormais passés au répertoire des musiciens occidentaux: j'aime beaucoup la sonate pour alto et piano par Caussé et Engerer (Mirare) et le trio pour piano et cordes par le trio Borodine, chez Chandos (prise de son un peu réverbérée, mais l'interprétation est vraiment exceptionnelle).
Bonnes écoutes!


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 6 Juin 2018, 15:24    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
dome
120 dB

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2013
Messages: 1 139
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 6 Juin 2018, 22:28    Sujet du message: La musique de chambre de Weinberg et Shostakovitch Répondre en citant

Merci pour cette initiative vermo, à plus d'un égard expérimentale sur un forum traitant de Hi-Fi.


Pour être bien sûr de qui l'on parle, pourrais-tu préciser le nom complet de Weinberg?


Je me lance dans la recherche de 33T originaux. Pour l'instant, il n'y a rien qui sort...


Dome
_________________
Sans liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur.


Revenir en haut
vermo
100 dB

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2014
Messages: 131
Localisation: Gard

MessagePosté le: Jeu 7 Juin 2018, 08:10    Sujet du message: La musique de chambre de Weinberg et Shostakovitch Répondre en citant

Bonjour,
Une question piège: le nom complet de Weinberg: il y en a plusieurs. Polonais (mais d'origine allemande) et juif, émigré en Russie à l'alphabet différent! Donc Mieczyslaw Weinberg ou Moshei Vainberg ou Moisseï  Vainberg (selon le douanier russe qui l'a fait entrer en URSS).
Quant au 33 trs: à cette époque Weinberg était dans l'ombre, à part quelques disques soviétiques (le quintette), en occident il n'y avait rien... de rien.
Un site de référence: http://www.music-weinberg.net/
Cordialement.


Revenir en haut
Philippe MULLER
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2017
Messages: 302
Localisation: Passavant

MessagePosté le: Jeu 7 Juin 2018, 12:01    Sujet du message: La musique de chambre de Weinberg et Shostakovitch Répondre en citant

Surtout, ne vous découragez-pas si les réactions sont peu nombreuses. Ce genre de sujet, surtout quand il concerne un compositeur si peu connu, engendre rarement la discussion mais la curiosité. Nul doute qu'avec les facilités offertes par le streaming, certains membres de ce forum vont pouvoir écouter cette musique.
Je ne peux que vous encourager à poursuivre et je ne dois pas être le seul. Si vous en avez d'autres comme lui dans votre hotte, cela nous promet des découvertes intéressantes.
_________________
"... la seule méthode, la moins subjective possible: comparer instantanément la musique et sa reproduction. Ce concept, je l'ai ensuite inculqué à mes techniciens et ingénieurs. On n'en a jamais changé..." Georges Cabasse, juillet 1990.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
vermo
100 dB

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2014
Messages: 131
Localisation: Gard

MessagePosté le: Jeu 7 Juin 2018, 12:10    Sujet du message: La musique de chambre de Weinberg et Shostakovitch Répondre en citant

Bonjour,
Je ne m'attends pas à une avalanche de réactions, mais le fil du post sur les symphonies de Shostakovitch m'a paru satisfaisant. A chacun de prendre son temps, d'écouter, de réagir et d'échanger, même si c'est dans deux ans.

Cordialement


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:29    Sujet du message: La musique de chambre de Weinberg et Shostakovitch

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma. Index du Forum -> La musique -> Le Classique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Template UT by dav.bo
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com