Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma.  Index du Forum Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma.
Forum d'échanges entre passionnés de HIFI, de DIY et d'enceintes Cabasse entre autres marques.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Qu'est-ce que la gravure universelle?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma. Index du Forum -> Les amplis, préamplis, sources et accessoires -> Les sources
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dome
115 dB

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2013
Messages: 843
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 14 Avr 2017, 00:58    Sujet du message: Qu'est-ce que la gravure universelle? Répondre en citant

Bonjour,


Vous avez sans doute remarqué la présence d'une étiquette, d'une marque ou d'un bandeau imprimé portant la mention "gravure universelle" sur certains de vos disques vinyles des années 70. Mais vous êtes-vous posés la question de savoir ce que cela pouvait bien signifier? En ce qui me concerne, pas vraiment. J'avais vaguement compris que ce type de gravure permettait de pouvoir lire le disque dans de bonnes conditions d'écoute, que l'on ait une cellule stéréo ou un pick-up mono. Car c'est bien de cette universalité là dont il est question puisque le problème de la compatibilité des nouveaux disques stéréo (apparus à la toute fin des années 50, très discrètement, puis massivement au cours des 10 années suivantes) était posé du fait que le parc existant "d'électrophones" équipés d'un capteur mono (les fameux "saphirs") était largement dominant. Mais est-ce vraiment cela?


Théoriquement, le principe de la gravure stéréophonique est compatible avec les capteurs mono. En effet, ce type de capteur détecte la gravure latérale. Tous les vinyles mono sont gravés en gravure latérale (le sillon "navigue" à la surface du disque sans varier en profondeur). Or, en gravure stéréo, on grave le signal L+R (signal créé par la sommation des signaux L et R) en gravure latérale. Le capteur mono extrait donc ce signal, qui est une sorte de signal mono créé électroniquement lors du procédé de gravure, et le transmet au préamplificateur. C'est donc ce signal qui est censé assurer la compatibilité avec les cellules mono.


Malheureusement, ce procédé pose au moins 2 problèmes inattendus. Le premier problème est que, en procédant à une sommation des signaux L et R issus d'une prise de son classique, si les signaux L et R de très basses fréquences sont déphasés (et ils peuvent l'être), on obtient une atténuation des graves. C'est d'ailleurs exactement le même phénomène qui se produit, à l'autre bout de la chaîne, lorsque l'on utilise un caisson de grave unique avec un filtre sommateur L+R (problème déjà abordé ici, dans les sujets traitant des caisson de graves).


Le second problème est de nature mécanique. En gravure stéréophonique, conjointement à la gravure latérale, on réalise une gravure verticale. Cette gravure correspond à celle du signal L-R (signal créé également lors du procédé de gravure, par la différence des signaux L et R). Or, cette double gravure était mal tolérée par certaines cellules pick-up mono (économiques) de l'époque, celles-ci ayant une faible compliance dans le plan vertical. Là encore, s'il y avait une différence de phase importante entre les signaux L et R dans le grave, le signal L-R, loin d'être nul, pouvait entraîner une amplitude de gravure verticale importante à l'origine d'une distorsion audible, voire gênante, liée à un mauvais "tracking" de la pointe de lecture.


Afin de résoudre ces 2 problèmes, un procédé de "gravure universelle" fut recherché et appliqué. Il consiste d'une part à réaliser une prise de son de telle manière que les signaux L et R soient en phase dans le grave, et que leur sommation ne conduise pas à une atténuation, et d'autre part à filtrer le grave en passe-haut à 200Hz environ afin qu'il ne soit pas présent dans le signal composite L-R et qu'ainsi la gravure verticale soit de faible amplitude (car elle ne comporte plus que la partie médium aigu du spectre).


On voit par là qu'en appliquant ladite "gravure universelle" les producteurs de disques ont choisi une solution pragmatique, correspondant à la réalité du parc de matériel existant à une époque donnée, sans se préoccuper plus que nécessaire des entorses à la rigueur de la prise de son. Qu'importe qu'il y ait un "petit bricolage" de plus dans le procédé du disque vinyle. Ainsi était le monde analogique.


Dome


PS. Un article de presse que l'on retrouve sur le Net et qui retranscrit une interview faite - sauf erreur - par Jean Hiraga de André Charlin et d'un ingénieur de la Deutsche Grammophon témoigne de l'engouement que A. Charlin avait pour le procédé de "gravure universelle" qui validait l'usage de la "tête" de prise de son qu'il avait mis au point. En revanche, l'ingénieur de la DG indiquait n'avoir pas recours à ce procédé car les prises de son réalisées en stéréo par l'éditeur allemand ne posaient pas de problème de compatibilité en gravure stéréophonique pure. Ce dont on peut déduire que les prises de son étaient réalisées par la DG de manière à être "naturellement" cohérentes dans le grave (technique XY plutôt que AB). Ce qui n'empêcha pas la DG de publier en France dans les années 70 la série Prestige portant la mention "gravure universelle". Va comprendre!?
_________________
Sans liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur.


Dernière édition par dome le Sam 15 Avr 2017, 13:14; édité 6 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 14 Avr 2017, 00:58    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
vermo


En ligne

Inscrit le: 23 Oct 2014
Messages: 61
Localisation: Gard

MessagePosté le: Ven 14 Avr 2017, 12:27    Sujet du message: Qu'est-ce que la gravure universelle? Répondre en citant

Bonjour,
Merci pour ces explications: est-ce pour cela que je trouve beaucoup d'enregistrements si formidables (en vinyls, ou leurs reports actuels en CD ou flac) à la fin des années 50 et dans les années 60, et souvent si décevants (Emi, DG...) dans les années 70. Est-ce aussi à cette époque des années 70 que l'espacement des sillons est devenu plus grand ou est-ce un mythe?
Bien à vous
JV


Revenir en haut
dome
115 dB

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2013
Messages: 843
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 14 Avr 2017, 17:18    Sujet du message: Qu'est-ce que la gravure universelle? Répondre en citant

Bonjour vermo.


L'espacement des sillons, c'est une autre affaire. Plus on cherche à augmenter la durée d'un disque, plus il faut rapprocher les sillons. C'est purement économique puisque cela permet d'éviter le double album ou la 9ième symphonie de Beethoven gravée sur 2 disques. Mais au détriment de la dynamique.


Sinon, effectivement, beaucoup d'amateurs se méfient de la "gravure universelle". Des millions de disques ont été gravés selon ce procédé pour répondre à un problème technique qui est aujourd'hui totalement obsolète (plus beaucoup d'électrophones avec saphir en mono de nos jours...) C'est un peu comme l'astucieux procédé SECAM pour la TV couleur (mis au point par l'ingénieur français H. de France!) dont la première exigence était d'être compatible avec le parc de téléviseurs N&B de l'époque. Dans les 2 cas, le résultat obtenu n'est quand même pas mauvais, loin de là.


Est-ce pour autant une des explications de la semi-déception que peuvent procurer les disques des années 70 par comparaison à ceux du début des années 60? C'est possible (pour certains, c'est même sûr) encore que cela soit difficile à prouver à mon humble niveau.


La côte de l'occasion du vinyle est un indice. Les gravures DECCA made in England des années 50/60 - avant la "gravure universelle" - en ED1 tiennent le haut du pavé. Les gravures stéréo DGG "Alle hersteller" antérieures à 1966 sont toujours plus chères que celles "Made in Germany" gravées entre 1966 et 1968 (avec "gravure universelle" mentionné sur les pochettes françaises - cf. ci-dessous), elles-mêmes étant plus appréciées que celles ré-éditées dans les années 70.





Dome
_________________
Sans liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur.


Dernière édition par dome le Ven 14 Avr 2017, 20:47; édité 2 fois
Revenir en haut
vermo


En ligne

Inscrit le: 23 Oct 2014
Messages: 61
Localisation: Gard

MessagePosté le: Ven 14 Avr 2017, 17:32    Sujet du message: Qu'est-ce que la gravure universelle? Répondre en citant

Merci pour ces précisions
JV


Revenir en haut
dome
115 dB

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2013
Messages: 843
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam 15 Avr 2017, 13:37    Sujet du message: Qu'est-ce que la gravure universelle? Répondre en citant

De rien!

En fait tout se passe comme si, avec la "gravure universelle", les graves étaient gravés en mono et les médiums aigus seulement en stéréo.


Ensuite, toute la question est de savoir si cette simplification du signal (puisque l'on interdit tout effet stéréophonique dans le grave) est préjudiciable à la qualité de restitution.


J'imagine très bien la réponse de certains ingénieurs du son - tel que Philippe Müller, dont on parle beaucoup ces temps-ci - qui défendent la stéréo vraie sur toute la bande audio puisque cela correspond au système de prise de son de type AB qu'ils préconisent.


En pop-rock ce procédé a également une incidence. Par exemple, même si la basse est mixée à gauche, avec la "gravure universelle", les fondamentales des notes graves (parties les plus basses du spectre de l'instrument) se retrouveront virtuellement au centre. Les harmoniques seules restant sur le canal L. Toutefois, à l'écoute, ce sont les harmoniques qui vont donner la direction (car notre système auditif est censé ne pas pouvoir localiser les sons graves, en dessous d'une certaine fréquence). C'est d'ailleurs cette propriété physiologique qui permet de justifier la "neutralité" du procédé.


Il y a aussi un avantage inattendu, si je puis dire, pour ceux qui utilisent un système d'enceintes avec un caisson de basses (système dit triphonique). C'est que la "gravure universelle" est 100% compatible avec les systèmes triphoniques puisque le regroupement du grave au centre a été fait en amont!


Dome
_________________
Sans liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur.


Revenir en haut
vermo


En ligne

Inscrit le: 23 Oct 2014
Messages: 61
Localisation: Gard

MessagePosté le: Sam 15 Avr 2017, 17:01    Sujet du message: Qu'est-ce que la gravure universelle? Répondre en citant

Bonjour,
C'est vrai que filtrer et graver les graves (pardon!) à 200HZ, c'est haut. Je suis les avis de Philippe Müller la plupart du temps, peut-être pas complètement pour les caissons de grave. Amateur d'orgue et de grands orchestres symphoniques (Bruckner, Mahler, Shostakovitch...), j'ai trouvé depuis longtemps mes Sloop un peu dépassées. Comme les Sampan (que j'ai connu aussi), elles sont limitées à 60hz en chambre sourde. Elles descendent un peu plus bas dans une pièce (mesurées à 40hz chez moi, sans affaiblissement): j'ai essayé différentes coupures, 120 hz était pas mal, l'extrême grave reste localisable sans problème.
J'ai aussi essayé la coupure à 40HZ, mais l'extrême grave entre 40 et 60HZ sonne distordu (pas par des résonances dans la pièce, caisson et Sloop sont corrigés par un DSP). La meilleure solution  a été un double filtre (24db par octave dans les deux cas) un passe haut à 60 hz pour les Sloop, un passe bas pour le caisson à 60hz (56 pour des raisons de simplicité de réglage). Caisson en opposition de phase (180°).
L'extrême grave, outre qu'il n'est plus distordu, est parfaitement localisable de façon étonnamment précise: j'en déduis qu'en dessous de 60hz, les ondes sont très longues et que ce sont les harmoniques qui rendent les sons d'extrême grave localisables.
Mais pour en revenir à la "gravure universelle", 200hz, c'est quand même haut...
Cordialement
JV


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:48    Sujet du message: Qu'est-ce que la gravure universelle?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma. Index du Forum -> Les amplis, préamplis, sources et accessoires -> Les sources Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Template UT by dav.bo
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com