Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma.  Index du Forum Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma.
Forum d'échanges entre passionnés de HIFI, de DIY et d'enceintes Cabasse entre autres marques.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Une Revox B-795 trop affectueuse
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma. Index du Forum -> Les amplis, préamplis, sources et accessoires -> Les sources -> Les platines vinyle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Arch Stanton
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2015
Messages: 341
Localisation: Tarn

MessagePosté le: Dim 3 Mai 2015, 16:51    Sujet du message: Une Revox B-795 trop affectueuse Répondre en citant

Je décris ici la relation d'un travail que j'ai effectué sur une Revox B-795 au début de cette année.

Cette platine a été achetée par un ami, Jean, pour une somme raisonnable compte tenu de quelques petits défauts qui affectent la valeur habituellement constatée sur les sites de ventes :
- comme souvent le traitement de surface est vilain et sale ;
- mais aussi, et c'est une panne récurrente sur cette platine, l'interrupteur d'origine ne faisait plus son travail.

Ce truc est si mal conçu, qu'à la longue le fin balancier en plastique qui fait basculer le contact casse.

A partir de là on voit de tout, un interrupteur style lampe de chevet le long du fil (la moins mauvaise réparation soit dit en passant), plus souvent (et c'est plus grave tout en en disant long sur l'utilisateur) un trou percé n'importe où pour placer un interrupteur de tableau.
Ici c'est sur le bandeau à côté de l'interrupteur défaillant, des fois c'est carrément sur le côté gauche :


Je lui ai proposé de faire un remplacement élégant de cet interrupteur, c'est à dire utilisant le vestige de poussoir subsistant, compte tenu du fait que j'ai déjà fait ça sur une des miennes.
Pour ce qui est du trou, Jean devra faire de la carrosserie au retour de la platine chez lui pour boucher et repeindre.

Après retrait de la contre-platine suspendue on arrive dans les entrailles de la machine :


Il reste encore à accéder à la barre qui supporte les boutons de la façade en retirant le décor en alu.

L'arrière plan a l'air en foutoir n'est-ce pas ?
Ne vous y trompez pas, c'est en foutoir.

Voilà à quoi on arrive après retrait du bandeau en alu et extraction du bloc de boutons de gauche :


On voit bien le trou qui a été percé pour installer l'interrupteur de remplacement.
Heureusement ce n'est pas trop mal percé et le bandeau en alu n'a pas été touché.
Tout le socle est en matière synthétique injectée, il ne devrait pas être trop difficile de reboucher proprement le trou.

Surprise, l'interrupteur d'origine a été complètement massacré (dans le cercle rouge) :


Il n'en reste plus rien, je ne m'attendais pas à ça, sur celle que j'ai déjà réparée tout était encore présent.
Il va falloir que je repense ce que j'avais imaginé pour réparer la mienne.


Et voilà le résultat de mes réflexions.

Interrupteur ouvert :


Interrupteur fermé :


Évidemment, absolument aucune nouvelle modification sur l'existant.


J'ai remplacé le condensateur RIFA qui ne demandait qu'à claquer par un condensateur de la même valeur pris sur une alimentation d'ordinateur en panne.
C'est fou tout ce qu'il peut y avoir de bon à récupérer sur une alimentation d'ordinateur.



J'ai ajouté un suppresseur de transitoires (le composant bleu) en parallèle sur les contacts du nouvel interrupteur.
Ce n'est pas la même fonction que le condensateur, ça n'empêche pas le "cloc", mais ça protège plus efficacement les contacts de l'interrupteur.
L'interrupteur est bipolaire mais je n'ai utilisé qu'un seul pôle afin de conserver neuf l'autre côté au cas où il faille le rénover un jour.


Pour l'édification des foules voici deux photos de l'assemblage que j'avais réalisé initialement pour remplacer l'interrupteur :




J'espère que vous comprenez comment il marche maintenant.

J'ai finalement renoncé à le monter, il était trop profond pour pouvoir entrer dans l'espace disponible.
Celui que j'ai installé est juste plus petit et il a bénéficié des enseignements du premier.


Pour reboucher le trou qui avait été percé j'ai réalisé un rainurage dans la matière, à la manière d'une lame de parquet mais dans l'alésage, afin de retenir le produit de remplissage.
J'ai utilisé une petite meule sur une Dremel pour ça, voilà le résultat :


Jean ne se sentait pas en mesure de reboucher le trou il me restait à trouver une solution de rebouchage qui permette d’obtenir le résultat souhaité.
Il fera la peinture chez lui.


Ne sachant pas vraiment comment m'y prendre pour effectuer cette réparation-là, j'avais prévu de faire ça en dernier.
Il me semble bien que je m'oriente vers une autre chronologie.

J'ai fait deux découvertes ce matin.
L'espèce de peau qui recouvre le socle et la contre-platine suspendue (et qui finit toujours grise et sale) doit pouvoir se retirer facilement en frottant toute la surface avec des chiffons imbibés d'alcool ménager (inodore par pitié). Pour Jean ce sera insuffisant puisqu'il devra quand même faire un peu de peinture pour masquer le rebouchage.
J'avais bien remarqué une fissure sur le côté du socle, je ne pensais pas ça trop prononcé mais ce matin ça m'est resté dans les mains juste après un simple effleurement. A coller donc.

J'ai usiné une pièce que je vais introduire dans le trou et qui va se maintenir dans la rainure, elle va servir de support au rebouchage.

Ici on voit le socle partiellement débarrassé de cette peau sale, la pièce qui servira de fond et l'emplacement où le socle est cassé :



Et voici en place la pièce qui sert de fond au trou :




Changement total de trajectoire.

Sur mon conseil Jean a acheté pour 70 € une B-795 en panne mais d'un aspect général en bien meilleur état que la B-795 dont j'étais en train de m'occuper.
Notamment pas de trou intempestif pour le rajout d'un interrupteur de remplacement.

Arrivée chez moi je fais les premières constatations :
- comme indiqué dans l'annonce le plateau ne tourne pas ;
- le bras avance et recule mais l'entraînement ne permet pas l'arrêt au retour du chariot (dans l'annonce le bras fonctionnait) ;
- le capot est cassé au niveau d'une des articulations ;
- comme le capot était cassé, le vendeur avait retiré les ressorts de tension des charnières (qui manquent donc) ;
- le plateau est celui d'une B-790, nettement plus léger que celui d'une B-795.

Moralité : le vendeur est un voleur (comme d'habitude).
D'ailleurs il est clair que cette platine provient d'un achat récent dans un dépôt/vente, il reste dessous l'étiquette antivol de la boutique.

Cette nouvelle platine est plus récente d'environ un an que la précédente.

Le contrat est devenu le suivant : je restaure une B-795 en prenant le meilleur des pièces des deux platines et je garde toutes les pièces qui restent.
Comme le socle de la nouvelle arrivée est exempt de trous c'est moi qui vais hériter du socle à trou qui nécessite une peinture neuve.
Du coup je vais peut-être faire une B-795 au couleurs camouflage de l'opération Barbarossa ou de l'Afrika korps.


Ça y est !
Le moteur tourne.

Dès le début j'avais constaté que la panne venait de la carte de contrôle du moteur, le moteur en lui-même étant sain.
Une panne totalement improbable.
Puisque les circuits intégrés amplificateurs opérationnels sont très robustes, je n'avais vraiment pas envisagé que la panne puisse se trouver là.
C'est un RC4558 qui était défectueux, IC10 pour ceux qui ont le manuel de maintenance.

Il y avait aussi un condensateur tantale goutte de 100µF 16V qui était à l'envers (peut-être d'origine), mais ce n'était pas la cause de la panne.

Évidemment si j'avais fait partie de ces bidouilleurs qui changent systématiquement tous les composants (les cinglés du recapage) j'aurais aussi fini par réparer la carte sans jamais savoir où était le défaut.
Mais moi j'aime trouver exactement le composant défectueux.

Cette carte avait dû tomber en de mauvaises mains, le côté soudures était immonde :


J'ai commencé en nettoyant toutes ces traces de résidus de soudage avec le solvant qui va bien avant la recherche de panne.

Je vais laisser tourner la platine quelques heures comme ça pour voir.


Pour l'édification du lecteur voici trois photos de la carte moteur.

Côté composants avant la réparation :


Côté soudures après la réparation :


Côté composants après la réparation :



Je m'attaque au montage de la cellule sur le bras.

J'ai usiné des cales de 1 à 5 mm pour ajuster la hauteur de l'ensemble cale/cellule à 20 mm +/- 1 mm conformément à la notice.
Les voici :


Par curiosité j'ai vérifié le réglage de la cellule qui était sur la première platine lors de son achat par Jean.
La hauteur était de 21 mm, ce qui est dans la fourchette.

Par contre la distance n'était pas tout à fait la bonne :


On voit que la cellule est un peu en arrière de 0.5 mm environ.
Ce n'était pas si mauvais toutefois.

Je m'amuserai à contrôler la force d'appui plus tard puisque je ne la démonte pas de là pour le moment.
Jean m'a envoyé une Grado que je vais installer sur le bras de la deuxième B-795.

En fait je m'achemine vers le remontage de la deuxième platine pour Jean en y gardant le maximum d'éléments d'origine afin que le plus possible de pièces soient de la même génération.



C'est des comiques chez Revox.

Il n'y a en réalité aucune marge de réglage pour installer la cellule :


Du coup le diamant de la cellule Grado se retrouve 1.5 mm trop en avant :


Là je ne vois pas comment faire.

Moralité : le bras Linatrack n'est compatible qu'avec les cellules qui présentent une distance diamant/trous de fixation de 9.5 mm.



J'ai mesuré la force d'appui qui avait été appliquée sur la cellule Ortofon OM : 1.5 g.
C'est un peu insuffisant à mon avis mais il faut reconnaître que la mesure avec une balance, même celle du kit d'origine Revox que j'ai, n'est pas aisée.

En retouchant les marges infimes de réglage de position de cette cellule OM on arrive à placer correctement le diamant.
La cellule Ortofon OM est donc un choix possible sur cette platine qui ne permet pas le réglage de la cellule (à supposer toutefois que tous les diamants aient la même longueur que sur celle-ci).

Un de ces jours je vais aller voir sur les Revox que j'ai si les cellules d'origine (les miennes ont leurs cellules et diamants d'origine) ont le diamant qui tombe là où il faut.
Maintenant je m'attends à tout avec ces farceurs de Revox.


Sur un échantillonnage de cinq diamants de remplacement OM et OM PRO, je constate que la pointe tombe bien toujours au même endroit.
C'est rassurant.


J'ai fabriqué ces deux vis M2.5 :


Elles vont me permettre de décaler de 1.5 mm environ la distance de montage (à l'intérieur de l'entretoise de 3 mm qu'il faut rajouter entre la coquille et la cellule Grado) et ramener le diamant au centre du gabarit de réglage.
Reste à trouver des écrous qui ne seront pas trop difficiles à serrer au ras du corps de la cellule.

Espérons que la cellule Grado aille bien sur le bras de cette platine.


Voici en trois photos l'installation de la cellule Grado.

Les deux vis excentrées en place :


Avec la cale intermédiaire de 3 mm (2.85 mm en réalité) :


La cellule à sa place sans les écrous :


En fait après avoir serré les écrous, le réglage n'était pas aussi bon que ça.
J'ai donc refait des vis un peu plus excentrées pour tomber juste.


Le réglage de la force d'appui avec la balance du kit Revox est une vraie corvée.
Et en plus ça donne n'importe quoi.
Décidément il est totalement superflu ce kit de réglage.
Quand je pense qu'il y en a pour proposer ça à plus de 300 € sur la Baie ...

J'ai donc mis les grands moyens en sortant la balance électronique de précision.
C'est du Chinetoque-Ninja mais je l'avais contrôlée avec un jeu de poids étalonnés.
Ses indications sont bonnes au centième, un coup de chance sans doute.

Je règle les Grado à 1.75 g, voici le résultat :



La cellule descendait à une vitesse désespérément faible, plus grave encore elle remontait aussi trop lentement.
J'ai percé un trou de 0.2 mm de diamètre pour que l'air circule mieux dans le soufflet amortisseur (dans le cercle rouge) :


Si, si, avec un foret de 0.2 mm (le deuxième en partant de la gauche) :


J'avais remarqué qu'il y avait une dépression côté intérieur dans le couvercle que j'ai percé, elle ne débouchait pas.
Encore un défaut d'origine.
Bravo Revox (ou Studer) !


Après une séance fastidieuse consacrée au réglage des ressorts de suspension, notamment afin de conserver un peu de course utile à l'angle avant gauche, il est temps de faire une première écoute.
C'est fou ce qu'il y a comme trucs difficiles à faire là-dedans, et encore j'ai mon établi à platines qui aide bien pour accéder en-dessous.

Eh bien, je suis content de mon travail.
Ça marche bien et la cellule Grado se révèle bien adaptée à ce bras.
Et encore j'ai commencé l'écoute par la Septième de Bruckner, ce qui est plutôt difficile à lire vu les tumultes orchestraux que cette symphonie comporte.


J'ai effectué quelques contrôles et réglages concernant la trajectoire du diamant.
Tout d'abord vérification du suivi du rayon du disque du bord au centre.
Il y avait à l'origine un décalage de moins de 0.5 mm en recul au centre par rapport au 0 du bord, beaucoup mieux que la tolérance constructeur.
Par contre selon l'axe Z il y avait une plongée du diamant quand il se rapprochait du centre du disque très supérieure à la tolérance.
Il faut dire que le moteur était monté n'importe comment quand j'ai reçu la platine, un dépanneur avait dû essayer d'effectuer une réparation sans comprendre où était la panne.
J'ai supprimé ce défaut et le réglage effectué a encore réduit l'écart du suivi de rayon à presque rien.
Dernier ajustement : la butée de descente du diamant pour tangenter à minima le couvre-plateau en absence de disque.




Vous savez quoi ?
Elle est revenue chez moi la semaine dernière.
_________________
"Appelez-moi Roby", Roland Giraud tenant le rôle de Robespierre dans Liberté-Égalité-Choucroute de Jean Yanne.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 3 Mai 2015, 16:51    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
proggy
120 dB

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2009
Messages: 3 269
Localisation: Franche Comté

MessagePosté le: Dim 3 Mai 2015, 17:04    Sujet du message: Une Revox B-795 trop affectueuse Répondre en citant

Beau boulot Serge, comme d'hab. Okay
Mon bon souvenir à Jean. Wink
_________________
Joseph d’Arimathie et Uther Pendragon
Chevauchent de vieilles juments au bord de l’extinction
et cherchent l’asile de nuit au milieu des pylônes
Rouges-iguane et oranges brûlés des soirs d’automne.


Revenir en haut
BRIG
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2009
Messages: 12 569
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Dim 3 Mai 2015, 17:54    Sujet du message: Une Revox B-795 trop affectueuse Répondre en citant

Fantastique boulot, tu peux le dire, Proggy !


Tu vas trouver que je radote mais tu serais très occupé ici. Le matériel REVOX est très populaire et les besoins en maintenance sont importants...


La prochaine  Mr. Green  :


https://www.fr.ricardo.ch/acheter/audio-tv-et-video/composants-hi-fi/tourne-disques/revox-b790/v/an760335322/


Non, je blague. Trop loin !


BRIG



_________________
«Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs» (art. 35). Robespierre, Constitution du 24 juin 1793


Revenir en haut
Arch Stanton
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2015
Messages: 341
Localisation: Tarn

MessagePosté le: Dim 3 Mai 2015, 18:40    Sujet du message: Une Revox B-795 trop affectueuse Répondre en citant

Trop chère pour moi.
Les RCA ne sont pas d'origine et elles sont très médiocres.
D'autre part la cellule qui est dessus ne vaut pas grand chose et il est probable que le diamant soit un adaptable sans aucun intérêt.
Pas sûr d'ailleurs que la distance diamant-fixation soit de 9.5 mm dans ce cas particulier.
_________________
"Appelez-moi Roby", Roland Giraud tenant le rôle de Robespierre dans Liberté-Égalité-Choucroute de Jean Yanne.


Revenir en haut
Arch Stanton
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2015
Messages: 341
Localisation: Tarn

MessagePosté le: Dim 3 Mai 2015, 20:14    Sujet du message: Une Revox B-795 trop affectueuse Répondre en citant

Un grand merci pour vos appréciations.
C'est vrai que je commence à bien connaitre ces platines à bras tangentiel maintenant, un peu grâce à Jean dans le fond.

Tiens, une petite parenthèse.
J'ai eu la curiosité de regarder le manuel de maintenance de la B-291, la quatrième et dernière version de ces platines.
Je vous déconseille vivement de mettre de l'argent là-dedans, cette version modernisée avec microprocesseur risque d'être définitivement irréparable en cas de panne sérieuse.

À réception, Jean m'a signalé un souci qu'il a eu assez rapidement.
Ce que je n'avais pas constaté auparavant évidemment, sinon je ne l'aurais pas renvoyée.
De ses premières descriptions j'avais compris que des fois, en cours de lecture, le bras se relevait intempestivement de manière totalement aléatoire et se reposait pour continuer la lecture.
J'ai une B-795 qui présente des symptômes un peu similaires.
En cours de lecture, et ce n'importe quand, il se produit un"gloups" qui pourrait venir d'un phénomène analogue. C'est ma première Revox, je l'avais achetée il y a au moins sept ans et elle avait ce défaut dès la première écoute.
Je l'avais remisée dans un placard sans aller plus loin et j'étais passé à autre chose en concluant que ces platines étaient des bouses.

Pensant que c'était peut-être la ficelle d'entraînement qui patinait, j'ai envoyé à Jean une ficelle de remplacement de ma fabrication.
Sans effet bénéfique.
Après avoir exploré par téléphone quelques autres pistes, j'ai enfin eu la bonne idée de lui demander de me décrire précisément ce qui se passait.

En fait, quand ça se produit le bras se lève et il va se garer en position de repos.
Exactement ce qui arrive quand le bras atteint la fin du disque.

C'est pourquoi j'ai demandé à Jean de me renvoyer la platine.
Ou plutôt ce qui m'est strictement nécessaire, soit la platine moins le capot, moins le plateau.
Autant de trucs qui risquent de se casser ou de casser quelque chose.
_________________
"Appelez-moi Roby", Roland Giraud tenant le rôle de Robespierre dans Liberté-Égalité-Choucroute de Jean Yanne.


Revenir en haut
Arch Stanton
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2015
Messages: 341
Localisation: Tarn

MessagePosté le: Lun 4 Mai 2015, 08:17    Sujet du message: Une Revox B-795 trop affectueuse Répondre en citant

Après déballage je retourne la platine en profitant du fait qu'elle est verrouillée et j'examine la coquille pour voir si le contre-poids est toujours présent.
Sur cette génération du bras Linatrack le contre-poids est maintenu par deux griffes et il a une fâcheuse tendance à se barrer.
Et là, horreur :


J'ai immédiatement pris contact avec Jean pour lui signaler le problème et lui demander s'il avait une idée de la cause.
Aucune idée évidemment, moi non plus d'ailleurs.
Compte tenu de l'orientation du cintrage on dirait que le bras a poussé le diamant plus vite que le sillon ne faisait avancer le bras.
Mais dans ce cas le diamant saute hors du sillon.
Et si ça c'était produit au cours de l'emballage ou du déballage, le diamant serait beaucoup plus abîmé que ça.
Au bout du compte, tout en étant conscients des risques, nous sommes tombés d'accord sur le fait qu'il fallait que je redresse le cantilever.
J'ai déjà fait ce genre de réparation, quand le tube n'est pas aplati ou corné c'est réalisable et ça le remet à l'état d'origine.
Voilà le travail :



Je ne m'étais pas occupé de l'électronique du bras la première fois que j'ai eu cette platine entre les mains.
J'avais écouté attentivement quelques disques avec, constaté que tout allait bien et considéré le travail terminé.
À son retour chez moi je l'ai mise à fonctionner en faisant autre chose et je pense que j'ai eu le problème évoqué par Jean une fois ou deux.
Mais quand on n'est pas concentré, il est difficile d'être totalement sûr.
Surtout sur du Varèse et d'autres trucs qu'on ne connaît pas par cœur (c'était pour faire le pendant avec du Ligeti que Jean écoute).
Pourquoi ça le fait maintenant et je ne l'ai pas constaté avant ?
Mystère !
Cette platine a peut-être bon goût et elle censure des musiques qui n'apportent pas grand chose, je n'avais pas exploré du Varèse lors de ma première série d'écoutes.

Mon premier réflexe a été d'envisager, comme tous les beaufs, de remplacer tous les condensateurs chimiques et tantales.
Heureusement je reste beauf peu de temps et je souhaite effectuer une réparation en toute connaissance de panne et non de manière fortuite.
Peut-être qu'à la fin je remplacerai tous les condensateurs électrolytiques de cette platine, mais ça sera pour compléter le travail pas pour rechercher une panne de manière hasardeuse.

Je suis donc retourné dans le manuel de réparation.

Le circuit de commande du bras porte la référence 1.179.250.

Comme je l'ai écrit plus haut, ce qui se passe ressemble beaucoup à la séquence qui se produit en fin de disque.
Il n'y a même que là que ça se produit ainsi : relevage du bras > retour à la position d'arrêt > fin.
Mon attention va donc se concentrer autour des composants qui remplissent cette fonction.
_________________
"Appelez-moi Roby", Roland Giraud tenant le rôle de Robespierre dans Liberté-Égalité-Choucroute de Jean Yanne.


Revenir en haut
Jean49300


Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2012
Messages: 59
Localisation: Les Mauges

MessagePosté le: Lun 4 Mai 2015, 14:56    Sujet du message: Une Revox B-795 trop affectueuse Répondre en citant

C'est presque plus passionnant qu'un épisode de Sherlock Holmes  Mr. Green .
_________________
Jean.


Revenir en haut
Arch Stanton
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2015
Messages: 341
Localisation: Tarn

MessagePosté le: Lun 4 Mai 2015, 16:02    Sujet du message: Une Revox B-795 trop affectueuse Répondre en citant

Salut Jean !
Surtout quand tu es un proche parent de la victime
_________________
"Appelez-moi Roby", Roland Giraud tenant le rôle de Robespierre dans Liberté-Égalité-Choucroute de Jean Yanne.


Revenir en haut
Arch Stanton
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2015
Messages: 341
Localisation: Tarn

MessagePosté le: Lun 4 Mai 2015, 20:04    Sujet du message: Une Revox B-795 trop affectueuse Répondre en citant

Même si son côté soudures n'est pas aussi immonde que l'état initial de la carte de commande du moteur, il faut bien dire que ce n'est pas très joli non plus sur celle-ci :


Un nettoyage s'impose là aussi.
À se demander ce que Revox délirait à cette époque précise.

Pour compléter voici une photo du côté composants, on distingue une résistance qui n'est pas en bonne santé ici (ovale rouge) :


C'est R15 qui doit faire 47 Ohms, elle est concernée par la phase de descente du bras.
Je ne l'ai pas encore dessoudée mais il semble que cette résistance est coupée.
Dans ce cas il se peut que le bras puisse ne pas descendre, mais si le bras descend bien ce n'est pas cette panne qui peut provoquer la remontée et le retour.

Voici mes axes de recherche principaux.
Mes soupçons se portent d'abord sur R54 (cercle bleu) qui règle la sensibilité de la détection de fin de disque, je vais la retirer et la remplacer par deux résistances équivalentes au réglage actuel.
En effet si le potentiomètre "crachouille" la platine a toutes les chances de se croire en fin de disque.
D'autre part le manuel de maintenance fait allusion à trois modifications à effectuer sur cette carte, l'une d'entre elles concerne justement un remplacement du composant principal de l'arrêt en fin de disque (rectangle rouge).
Pour ça il faut disposer du circuit 1.179.251.

Jean !
Pourrais-tu voir dans la Baie de Pennemünde si ça existe ?

Au fait, renvoie-moi la corde d'origine.
_________________
"Appelez-moi Roby", Roland Giraud tenant le rôle de Robespierre dans Liberté-Égalité-Choucroute de Jean Yanne.


Revenir en haut
Fred451
100 dB

Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2012
Messages: 241
Localisation: 13

MessagePosté le: Lun 4 Mai 2015, 22:19    Sujet du message: Une Revox B-795 trop affectueuse Répondre en citant

Le composant du rectangle rouge est un vulgaire LM 301.

Fred


Revenir en haut
Arch Stanton
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2015
Messages: 341
Localisation: Tarn

MessagePosté le: Mar 5 Mai 2015, 06:18    Sujet du message: Une Revox B-795 trop affectueuse Répondre en citant

Fred451 a écrit:
Le composant du rectangle rouge est un vulgaire LM 301.

Fred


Intéressant !
Et tu proposes quoi pour résoudre la panne ?


451 ?
Allusion au concile de Chalcédoine ou à la bataille des champs Catalauniques ?
_________________
"Appelez-moi Roby", Roland Giraud tenant le rôle de Robespierre dans Liberté-Égalité-Choucroute de Jean Yanne.


Revenir en haut
Fred451
100 dB

Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2012
Messages: 241
Localisation: 13

MessagePosté le: Mar 5 Mai 2015, 21:21    Sujet du message: Une Revox B-795 trop affectueuse Répondre en citant

Non, comme "Fahrenheit 451" de Ray Bradbury

Pour le panne je ne sais pas, je n'ai pas le schéma de la carte. Par contre il me semble qu'il y a une résistance en bas à gauche de l'image qui a une drôle d'allure. Pour le LM 301, je voulais simplement dire que c'est un ampli op tout ce qu'il y a de plus banal qui est facilement remplaçable si nécessaire.

Fred


Revenir en haut
Arch Stanton
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2015
Messages: 341
Localisation: Tarn

MessagePosté le: Mer 6 Mai 2015, 10:04    Sujet du message: Une Revox B-795 trop affectueuse Répondre en citant

Un peu de nettoyage sur le côté soudures rend le circuit beaucoup plus lisible :


Revox aurait dû faire ça dès l'origine.

J'ai remplacé la R15 coupée, préparé le remplacement du circuit IC7 en plaçant un support de circuit en-dessous et remplacé le potentiomètre ajustable par un neuf de meilleure qualité :


Au départ j'avais prévu de le remplacer par deux résistances mais je me suis rendu compte qu'il faudrait des ajustements avec la carte de remplacement d'IC7.

Je ne pense pas que Jean sera en mesure d'approvisionner cette carte, c'est pourquoi j'en ai gravé une en m'appuyant sur le schéma qui est fourni dans le manuel de maintenance.
Voici donc ma version de la carte EMK 1.179.251 :




J'ai opté pour une gravure mécanique parce que le circuit n'est pas très fin, c'est moins rapide au total que la gravure chimique mais c'est moins salissant.


On dirait que j'ai mis le doigt dessus.
Je viens de tomber sur cette discussion :
http://www.audiokarma.org/forums/archive/index.php/t-284601.html
Exactement les symptômes constatés sur la platine.
_________________
"Appelez-moi Roby", Roland Giraud tenant le rôle de Robespierre dans Liberté-Égalité-Choucroute de Jean Yanne.


Revenir en haut
Arch Stanton
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2015
Messages: 341
Localisation: Tarn

MessagePosté le: Jeu 7 Mai 2015, 09:45    Sujet du message: Une Revox B-795 trop affectueuse Répondre en citant

Voici la carte de commande du bras assortie de toutes les mises à jour du manuel de maintenance :


Et ma version de la carte EMK 1.179.251 :




La carte fille montée sur la carte mère :


Il ne reste plus qu'à essayer pour voir déjà si ça marche normalement puis si le défaut n'apparaît plus.
Toutefois comme c'est une panne erratique il est difficile d'être absolument sûr.
_________________
"Appelez-moi Roby", Roland Giraud tenant le rôle de Robespierre dans Liberté-Égalité-Choucroute de Jean Yanne.


Revenir en haut
Jean49300


Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2012
Messages: 59
Localisation: Les Mauges

MessagePosté le: Jeu 7 Mai 2015, 19:26    Sujet du message: Une Revox B-795 trop affectueuse Répondre en citant

"Je ne pense pas que Jean sera en mesure d'approvisionner cette carte, c'est pourquoi j'en ai gravé une en m'appuyant sur le schéma qui est fourni dans le manuel de maintenance."

applaudit Bien subodoré Serge, impossible de mettre la main sur cette carte.
Mais je ne doute aucunement que ta bricolerie ne se révèle encore plus efficasse.
Hâte de lire la suite.
Okay

_________________
Jean.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:14    Sujet du message: Une Revox B-795 trop affectueuse

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma. Index du Forum -> Les amplis, préamplis, sources et accessoires -> Les sources -> Les platines vinyle Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Template UT by dav.bo
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com