Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma.  Index du Forum Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma.
Forum d'échanges entre passionnés de HIFI, de DIY et d'enceintes Cabasse entre autres marques.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Jean-François Le Tallec STAD 1

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma. Index du Forum -> Les amplis, préamplis, sources et accessoires -> Les sources -> Les platines vinyle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Arch Stanton
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2015
Messages: 342
Localisation: Tarn

MessagePosté le: Ven 20 Mar 2015, 13:20    Sujet du message: Jean-François Le Tallec STAD 1 Répondre en citant

J'ai eu envie de regarder de plus près une platine Jean-François Le Tallec STAD1 que j'ai depuis quatre ans.
Je l'ai achetée pour un prix raisonnable étant donné qu'elle n'était pas dans un état irréprochable.
Je l'avais entreposée depuis son achat à côté d'un certain nombre d'autres platines qu'il faudra bien que je regarde un jour de plus près.
Les photos seront présentées ici pour ainsi dire dans l'ordre du remontage car je l'ai d'abord mise en pièces pour faire un premier diagnostic.
Je pense qu'il y aura quelques vues intéressantes car je n'ai pas trouvé de photos de cette platine démontée sur la toile à l'époque où je l'ai achetée.

Vu la facilité qu'il y a à installer un bras dessus, je trouve d'emblée qu'elle serait une base intéressante pour un bras DIY, tangentiel peut-être.
Une autre fois sans doute.

Voici le moteur :

La poulie présente deux gorges usinées pour la courroie qui est torique.
Une pour le 33 tours, l'autre pour le 45 tours.
Pas facile de passer de l'une à l'autre car il faut à chaque fois démonter le bazar des plateaux pour déplacer à la main la courroie d'une gorge à l'autre.
Moi je m'en fiche je n'écoute jamais de 45 tours.


Première impression, il est plus petit que les moteurs synchrones Premotec habituels montés sur ce genre de platine.
C'est un moteur synchrone Philips (ou RTC, c'est pareil), la date de fabrication du moteur qu'on lit dessus permet aussi de situer approximativement la date de fabrication de la platine.
Il était raccordé selon le schéma du 110V avec une résistance de 15 kOhms pour réduire la tension appliquée aux bobines.
Je l'ai branché selon le schéma du 220V, dans ce cas le condensateur doit être branché entre les deux fils gris et le fil bleu avec le 220V entre le fil bleu et le fil rouge.
Je suis assez satisfait de la valeur du condensateur que j'ai fini par trouver en tâtonnant, elle équilibre assez bien les tensions et minimise les vibrations du moteur.


J'ai commencé d'abord par m'occuper du moteur car l'un des principaux soucis de cette platine était dans le fait que la poulie motrice ne tournait pas rond.
Au départ je ne savais pas si l'axe moteur, de 2 mm de diamètre, était faussé ou si la poulie était usinée de travers.
Pour le savoir j'ai dû retirer la poulie qui était collée, embêtant ça.
Il faut se retenir absolument de forcer entre le moteur et le dessous de la poulie avec un écarteur, au risque de casser le moteur ou d'arracher l'axe.
J'ai profité du fait que la poulie est percée de part en part, d'abord à 2 mm pour l'assemblage sur l'arbre moteur, puis à 3.5 mm allez savoir pourquoi.
J'ai effectué un taraudage M4 dans la partie percée à 3.5 mm puis j'ai vissé une vis M4 réduite en bout à moins de 2 mm pour pousser sur l'extrémité de l'axe.
Et ça marche !
J'ai pu ainsi constater que l'axe du moteur était faussé.
J'en ai profité pour vérifier que la poulie était sans défaut en l'emmanchant sur une pige de 2 mm et en la faisant tourner avec une mini-perceuse de qualité.

Avec pas mal de patience et ma loupe de tête j'ai finalement réussi à faire totalement disparaître le faux-rond.

Le socle :




La pièce la plus hors-normes de cette platine.

Il s'agit d'une caisse en contre-plaqué de 22 mm d'épaisseur qui sert de coffrage au béton qui la remplit.
Trois logements y ont été créés avec trois morceaux de tube en PVC pour le passage du bras, du palier et du moteur.
C'est une construction qui peut facilement être copiée pour du DIY.

Ce socle mesure 455 x 360 x 70 mm et pèse 12.4 kg (on lit parfois des 30 kg, je n'y crois pas sauf si mon béton est à base de vermiculite et le leur d'uranium appauvri).
Toutes les faces visibles sont plaquées d'un formica noir brillant.

Je l'ai entièrement vidé pour le polir car il y a des traces d'usure par endroits que j'espère estomper.
Le plus difficile c'est de retirer l'interrupteur sans le casser ni massacrer le formica qui est autour, il y a un petit éclat ici qui se trouve heureusement masqué par l'interrupteur quand il est installé.

Le palier du plateau :

Il faut une douille de 32 mm série longue pour retirer l'écrou.


Il y a une bille au fond qui supporte l'axe du plateau.
Le palier est fait d'un seul tube en Teflon du haut en bas, il fait 10 mm de diamètre.

Je commence le remontage des diverses pièces sur le socle :

Le palier du plateau, la plaque support du bras et la pièce de montage du bras qui était dessus à l'origine, un bras Linn Basik LV V.

J'ai limité mes ambitions en terme de polissage du dessus, il reste des traces d'usure.
Tout d'abord le temps ne se prête pas au polissage à la machine qu'il vaut mieux faire en extérieur et je ne sais pas comment réagit le formica soumis à la pâte à polir.
Il faudra que j'essaye sur autre chose avant d'aller plus loin.

Je vais vérifier que le bras Linn Basik LV V a été positionné correctement.
Son axe de rotation doit être à 211 mm du centre du plateau.

J'ai de sérieux doutes, surtout eu égard à la médiocre qualité d'installation d'origine de la planche support de bras.

Autant il est facile, à condition d'en prendre la peine, d'installer un bras à la bonne distance, autant il est difficile d'évaluer cette distance a posteriori.

C'est pourquoi j'ai usiné une bague qui se centre dans le puits de fixation du bras :

La pige rectifiée qui est dedans fait 5.00 mm.

Il suffit ensuite d'utiliser le calibre à coulisse qui va bien et de le positionner précisément :







Je mesure 214.7 mm, auxquels il faut retirer 2.5 mm pour le centre du bras et 3.63 mm pour le centre du plateau (l'axe central fait 7.25 mm).
Résultat 208,57 mm avec sans doute moins de 0.2 mm d'erreur de mesure.

Comme je m'y attendais je suis loin des 211 mm requis pour ce bras.

Il va falloir y remédier.

Petite parenthèse, vous n'avez pas manqué de remarquer que l'axe centreur du disque est taraudé.
Cette platine était livrée de série avec un palet presseur à visser, que j'ai fort heureusement (sinon il aurait aussi fallu que j'en usine un).
Pour info, c'est du M6.

Comme j'espère me servir de cette Le Tallec STAD 1 pour tester un bon nombre de bras 9", je vais apporter une amélioration à cette platine qui va me permettre de repositionner précisément les diverses plaques de montage des divers bras.

Dans l'immédiat la plaque d'origine mal positionnée et mal percée est indexée par les quatre vis.
Tout mécanicien sérieux vous dira que c'est très insuffisant.
Pour améliorer ça il faut placer deux pions de centrage sur le socle et percer deux trous borgnes sous les plaques de montage.
Ainsi chaque nouvelle plaque sera installée comme toutes les autres.

J'ai usiné une barre d'écartement pour installer le bras actuel exactement à 211 mm du palier du plateau :


De cette façon où que je fixe la plaque support du bras la bonne distance sera respectée.

Voici le gabarit destiné à installer précisément les pions de positionnement des planches qui supporteront les bras :


Il est indexé sur le moyeu du plateau et l'angle arrière droit du socle :


On voit tout de suite que la plaque d'origine était posée au pif :






J'ai utilisé deux canons de perçage pour préparer l'emplacement des pions de positionnement :

Ça permet de percer avec une très grande précision et perpendiculairement à la surface.
Deux serre-joints Facom vigoureux ont maintenu le gabarit fermement en place.

Et voici les deux pions de 4.00 mm en place :


Désormais quand j'usinerai une plaque de montage elle tombera exactement là où je l'aurai décidé.
La distance bras pivot déterminée par le constructeur du bras sera maintenant respectée avec une tolérance meilleure que + ou - 0.2 mm.

Il faudra que je triche un peu sur la plaque d'origine qui supporte le bras Linn Basik LV V, et seulement sur celle-là, pour que la distance de 211 mm soit obtenue malgré les vilaines perforations existantes.

J'ai aussi fabriqué des pieds.
En effet je n'ai pas eu les pieds d'origine de cette platine.
A ce que j'ai vu sur les photos de la toile il s'agissait d'un simple ressort avec semelle.
J'ai la faiblesse de penser que ce que j'ai imaginé pour les remplacer est mieux.

C'est avant le remontage définitif que j'ai eu envie de mettre mes nouveaux pieds sur la plaque du fond.

Voici à quoi ressemble cette plaque :





Les cuvettes aux quatre coins devaient je suppose recevoir les pieds d'origine.
Dans ce cas ils ne devaient pas être fixés, c'est moyennement pratique lors de l'installation de la platine.

A l'origine ces cuvettes ne sont pas percées, j'ai percé quatre trous volontairement décalés vers l'intérieur pour placer les vis qui reçoivent mes pieds :


Voici un détail du pied :


Et les quatre pieds sur la plaque du fond :


Le moteur est revenu sur son support :

C'est un disque en médium qui est maintenu en place par un entourage en feutre.
Le feutre isole la platine des vibrations déjà assez modérées du moteur.
Pas bête du tout, à retenir aussi pour du DIY.

J'ai ré-assemblé la platine :



Le bras Linn Basik LV V est pénible à régler, d'autant plus que je n'avais pas la valeur de la distance entre le diamant et la surface d'appui de la coquille.
Celle qui peut se régler facilement avec un gabarit comme celui-ci :


Maintenant que j'ai réglé la position de la cellule laborieusement au protractor je peux dire que cette cote est de 50 mm.
En plus ce bras ne peut accepter que des cellules légères, en gros la masse coquille + cellule ne doit pas être supérieure à 16.5 g.
Pas grave, maintenant je peux installer n'importe quel bras sur cette platine.

Premières impressions.

On lit de tout au sujet de cette platine sur la toile.

Parmi les critiques virulentes que j'ai pu voir il est surtout fait allusion à une faiblesse excessive du moteur d'entraînement.
Notamment ici :
http://www.ls3-5a-forum.com/phpBB3/viewtopic.php?f=15&t=10161

On y trouve d'ailleurs la photo d'une configuration de moteur qui n'est pas la mienne et qui me paraît beaucoup moins judicieuse (j'espère que l'auteur de cette photo me pardonnera cette capture) :


Je n'ai pas constaté que le petit moteur se montrait défaillant, il fait son travail sans faiblir et sans bruit.
Sans aucune aide manuelle au démarrage le plateau met moins de huit secondes à atteindre le 33 trs/mn, ce qui est très satisfaisant pour une platine audiophile avec la masse de deux plateaux en verre à lancer.
Je pense que cette petitesse du moteur était voulue par le fabricant de la platine afin de minimiser les à-coups de couple inhérents aux moteurs synchrones.
Son couple est très largement suffisant pour faire patiner la courroie pendant toute la phase d'accélération.
C'est vrai aussi que j'ai re-câblé le moteur différemment de l'origine et que j'ai optimisé la valeur du condensateur de déphasage (et aussi la position des condensateurs d'antiparasitage de l'interrupteur de mise sous tension).
Au disque stroboscopique je constate que la vitesse est un tout petit peu trop basse, un remplacement de la courroie torique qui est dessus par un joint torique d'un diamètre de tore un peu plus grand devrait corriger cela.

Le palet presseur trop lisse est un peu difficile à tenir en main quand on le manipule.
Il rentre dans la catégorie des palets lourds alors que le fait qu'il soit à visser rend cette propriété superflue.
Je sens que je vais en tourner un moi-même un jour.

Avant de passer à un autre bras je vais chercher l'ensemble coquille/cellule qui va bien sur celui-ci.

Pour cela j'ai réparé un diamant original de Shure V15 type III.
L'extrémité en plastique qui permet d'extraire le diamant était presque séparée du diamant car le tube carré en laiton menaçait de se rompre.
J'ai greffé une extrémité de diamant cassé sur le diamant quasi-neuf qui était fragilisé et j'ai soudé les deux ensemble à l'étain.

Voici deux photos qui permettent de deviner la nature de la réparation :




On aperçoit la soudure entre les deux tubes carrés sous le cantilever.
Je n'ai pas sorti le diamant pour faire une photo du tube en entier, il ne faut pas tenter le diable.

Cette réparation était d'autant plus nécessaire que c'est l'exacte bonne cellule pour le bras Linn Basik LV V.
Rien d'étonnant à ça si on considère que ce bras à très faible inertie ne peut accepter que des cellules très souples.
Par curiosité j'ai essayé aussi une Ortofon MC1 turbo neuve et c'est une catastrophe.

Ce que j'aime le plus sur les platines non-suspendues c'est que je peux passer la brosse sur le disque énergiquement sans que tout le bidule se mette à osciller et à talonner sur le socle comme la suspension d'une 2CV.
Elle est quand même suspendue sur les pieds que j'ai conçus pour elle mais c'est une suspension ferme.

La courroie d'origine, tout au moins celle qui était dessus, faisait 1.8 mm de diamètre de fil par environ 127 mm de diamètre intérieur.
Avec cette courroie la vitesse en 33 trs/mn contrôlée au stroboscope était un peu basse.

J'ai commandé tout d'abord deux tailles de joints toriques : 2 x 128 et 2 x 130.
Avec la plus longue, la vitesse de rotation est exactement la bonne.
Par contre on m'a fourni une nuance de caoutchouc beaucoup trop ferme.
Du coup il y a moins d'adhérence et plus de raideur.
Donc, à froid ça ne démarre pas parce que le moteur n'arrive pas à tourner et à chaud ça ne démarre pas non plus parce que l'entraînement patine.
Dans les deux cas il faut lancer le plateau à la main.
Inutile de tester la plus courte.

Conclusion partielle : la courroie a un impact déterminant sur le fonctionnement de cette platine.
Ça pourrait expliquer les mauvaises appréciations qu'on lit à son sujet.

J'ai ensuite reçu un échantillonnage de divers joints toriques dans diverses classes de dureté.

Dans le lot j'ai trouvé la courroie qu'il faut.
La vitesse est exactement la bonne en 33 tours (tout au plus en étant extrêmement maniaque je dirais que la vitesse est un soupçon élevée).
L'entraînement est toujours aussi silencieux.

Et en prime ... le plateau démarre en trois secondes au lieu de huit auparavant. Incroyable !

Bilan : ceux qui ont conspué cette platine au motif de sa vitesse fluctuante ou de la supposée faiblesse du couple du moteur se sont bien plantés, ils n'avaient tout simplement pas la courroie qui lui convenait.

C'est la platine que j'utilise actuellement, je reviendrai sans doute sur ce sujet à l'occasion de l'essai d'autres bras que j'ai en attente de leur trouver un emploi.

Edit : j'ai édité ce sujet pour réduire la taille des photos afin qu'il soit moins pénible à charger.
_________________
"Appelez-moi Roby", Roland Giraud tenant le rôle de Robespierre dans Liberté-Égalité-Choucroute de Jean Yanne.


Dernière édition par Arch Stanton le Ven 20 Mar 2015, 19:38; édité 13 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 20 Mar 2015, 13:20    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
BRIG
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2009
Messages: 12 593
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Ven 20 Mar 2015, 15:10    Sujet du message: Jean-François Le Tallec STAD 1 Répondre en citant

Arch,


Pour une première présentation, c'est un coup de maître.
Je n'en ai jamais autant appris sur cette Le Tallec STAD 1.


Le travail réalisé est impressionnant.


applaudit


Il va falloir que je relise tout ça dans le calme.


BRIG
_________________
«Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs» (art. 35). Robespierre, Constitution du 24 juin 1793


Dernière édition par BRIG le Sam 21 Mar 2015, 18:01; édité 1 fois
Revenir en haut
BRIG
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2009
Messages: 12 593
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Sam 21 Mar 2015, 17:03    Sujet du message: Jean-François Le Tallec STAD 1 Répondre en citant

Bonjour,


J'ai relu ton exposé sur la platine Le Tallec STAD 1.


Je ne sais pas quel était le prix de cette platine à sa commercialisation, mais je suppose que c'était conséquent.
L'objet est incontestablement séduisant et inspire le respect, voire la convoitise.


Le plateau massif en verre, le socle lourd rempli de béton, l'esthétique luxueuse dans le plus pure style "Sephora" laissent à penser que tout a été conçu sans compromis.


Et puis, on s'aperçoit, à la lecture de ton compte rendu, que la fabrication a fait l'impasse sur la précision. Comment ne pas être choqué par la pose "pifométrique" du bras ?


Le moteur, quant à lui, sans être mauvais, se situe dans le bas de gamme. A son sujet, je n'ai pas bien compris cette histoire de voltage en 110 V. Pourquoi le fabricant avait il choisi le schéma 110 V ?
Quel intérêt ? 


Ce que je retiens de cette platine, grâce à ta présentation, est qu'elle cultive le paradoxe, avec une conception intéressante, une belle présentation, et aussi, malheureusement, un assemblage approximatif.


Bref, si je devais en acheter une, je choisirais la tienne  Wink .


BRIG 
_________________
«Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs» (art. 35). Robespierre, Constitution du 24 juin 1793


Revenir en haut
man
120 dB

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juin 2009
Messages: 8 131
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam 21 Mar 2015, 17:55    Sujet du message: Jean-François Le Tallec STAD 1 Répondre en citant

Salut Brig,

C'est exactement ce que m'avait dit Benoît ... d'ailleurs son magasin n'existe plus ... nouveau concept ... j'en reparlerai.


Revenir en haut
BRIG
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2009
Messages: 12 593
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Sam 21 Mar 2015, 18:03    Sujet du message: Jean-François Le Tallec STAD 1 Répondre en citant

Ah ! Il a réussi à se reconvertir.
Tant mieux, c'est un passionné qui mérite de continuer à nous faire rêver.
J'attends tes infos.


BRIG
_________________
«Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs» (art. 35). Robespierre, Constitution du 24 juin 1793


Revenir en haut
Arch Stanton
109 dB

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2015
Messages: 342
Localisation: Tarn

MessagePosté le: Sam 21 Mar 2015, 21:12    Sujet du message: Jean-François Le Tallec STAD 1 Répondre en citant

Cette histoire de branchement en 110 V est effectivement curieuse mais ils ne sont pas les seuls à l'avoir fait, les Rega, les Transcriptor, les Audio-Linear sont aussi câblées comme ça.
Et il y a d'autres constructeurs qui ont fait de même, il suffirait que je regarde mes nombreuses platines pour préciser pour certaines.
Pourquoi ?
Je n'en sais rien.

Mais c'est plutôt une mauvaise idée car il faut rajouter une résistance en série, ce qui complique le choix du condensateur de déphasage.
_________________
"Appelez-moi Roby", Roland Giraud tenant le rôle de Robespierre dans Liberté-Égalité-Choucroute de Jean Yanne.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:42    Sujet du message: Jean-François Le Tallec STAD 1

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma. Index du Forum -> Les amplis, préamplis, sources et accessoires -> Les sources -> Les platines vinyle Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Template UT by dav.bo
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com