Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma.  Index du Forum Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma.
Forum d'échanges entre passionnés de HIFI, de DIY et d'enceintes Cabasse entre autres marques.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Petit fil sur les "cassettes"!
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma. Index du Forum -> Les amplis, préamplis, sources et accessoires -> Les sources -> Les magnétophones
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
james tiberius
115 dB

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2012
Messages: 553
Localisation: Sud-Est

MessagePosté le: Jeu 5 Mar 2015, 13:44    Sujet du message: Petit fil sur les "cassettes"! Répondre en citant

J'ai remarqué qu'il y a avait une section sur les magnétophones. Alors, comme j'adore cette source, je vais vous en parler.


Très utilisée dans les années 70/80 et 90, cette source permettait de lire et d'enregistrer de petites cassettes. Le principal avantage était que l'utilisateur pouvait créer ses "best of". Petit à petit, les grandes marques ont commencé à proposer du matériel très haut de gamme et, le "magneto" est devenu une source haute fidélité à part entière. Elle permettait, entre autre, de pouvoir "sauvegarder" (eh oui, la "sauvegarde" n'est pas née avec le numérique) une "empreinte de nos précieux vinyles qui s'usaient relativement vite. On pouvait relire une cassette maintes fois, sans perte! Alors qu'avec un disque, il en allait autrement.
Mon petit fil n'a pas pour but de parler des sources (ce sera, si cela vous intéresse, le but d'un autre fil) mais, de la cassette elle-même.


Il y a eu 4 types de cassettes!


1°) le type I dit "normal",
2°) le type II dit "Chrome",
3°) le type III dit FeCr et, pour finir,
4°) le type IV dit "métal".


Les choses ayant été bien pensées, plus le chiffre est grand, meilleur est la qualité de la csssette.


Les type "I" étaient des cassettes de base. Elles étaient affublées de plusieurs "tares". Pour des magnetos de qualité, elles sont à éviter car elles sont médiocres. Bruit de fond énorme (d'où l'importance de l'utilisation de reducteurs de bruits et, donc... altération du message), bande passante limitée et, aussi, elle se dégradent très vite, leur revêtement étant de piètre qualité. Il se détache du support et vient se coller sur les têtes de lecture et d'enregistrement ainsi que sur les galets presseurs et cabestans!!! Bref, ça pourrit tout et, dans le pire des cas, les bandes finissent par s'enrouler autour des galets presseurs, finissant déchiquetées.
Les type II sont d'excellents compromis. Bien meilleures que les type I, elles ont nettement moins de bruit de fond et offrent une bande passante étendue. Elles se dégradent moins vite et, par voie de conséquence, salissent moins la mécanique, conservant le message sonore enregistré intact longtemps.
Les type III  ont été retirées du marché car elles "usaient" les têtes!!! Elles sont donc à proscrire. Plusieurs fabricants de magnétophones à cassettes avaient mis en garde contre ce problème. Ils refusaient même d'assurer la garantie en cas d'usure prématurée des têtes suite à l'utilisation de ces cassettes dites de type III. Les fabricants en ont cessé la fabrication afin d'éviter des procès. Néanmoins, il faut avouer qu'elles sonnaient hyper bien! J'en avais une (une BASF) et, la bande passante était hyper étendue. Quant au bruit de fond, il était particulièrement bas.
Les type IV "usaient", elles aussi, les têtes MAIS, uniquement sur des machines qui n'avaient pas été prévues pour de telles cassettes. L'utilisation de tête recouvertes de permalloy réglait le problème et, les magnetos mentionnaient clairement qu'ils étaient prévus pour ces dites cassettes. J'ai des magnetos qui ont plus de 30 ans et, leurs têtes ne sont pas bouffées par ces bandes que j'utilise en priorité. Quant au type I, je les ai bannies car, malgré les améliorations dont elles ont été dotées par rapport aux premiers exemplaires, elles sont loin d'offrir les performances d'une cassette métal (leur bruit de fond est trop important pour des enregistrements fidèles et clairs). Elles se délitent bien plus vite, leurs revêtement se détachant à grande vitesse (comme je l'ai expliqué plus haut). Quand j'utilisais ces cassettes, je devais systématiquement nettoyer mes machines (plusieurs fois par mois) alors que dès que je suis passé aux type IV, je ne faisais plus qu'un nettoyage tous les six mois. Ces type IV, j'en ai des dizaines qui datent de 1982 et, elles n'ont rien (ou si peu) perdu de leurs qualités. 
J'ai une doc TDK d'époque qui compare les cassettes TDK. Je vais essayer de la scanner et de vous la mettre en ligne. Les modèles MA-XG sont donnés comme étant nettement supérieurs aux modèles MA.


Conclusion, sauf à vouloir conserver un enregistrement purement "informatif", mieux vaut éviter les cassettes de type I. Si vous possédez un magnétophone de grande classe, passez au type II! Les cassettes de type IV sont hyper chères... 


Pour ce qui est des réducteurs de bruit (dolby B, C et S), ils ont été développés justement pour réduire le bruit de fond des cassettes de mauvaise qualité. Ces dolby deviennent inutiles avec les cassettes "métal" car, leur bruit de fond est réduit à sa plus simple expression. 


De nos jours, l'avantage de la "bande" n'est pas à négliger. En effet, si l'on dispose d'une "bête de course" et de bonnes cassettes, il est possible d'enregistrer sans compression numérique. Logique, nous sommes dans le domaine de l'analogique. Ainsi, pas de pertes. Mieux, certaines machines offraient une bande passante allant de 10 à 30000 hertz! Mieux que nos lecteurs CD! Si l'on se prête à l'expérience qui consiste à enregistrer un CD sur une cassette métal de qualité, il est impossible d'entendre la moindre différence. Quoi que... ce n'est pas si vrai. En effet, le message enregistré sur cassette semble plus doux à l'écoute! Il est moins agressif, moins métallique. Néanmoins, me message est là dans sa totalité mais semble plus "musical". Bizarre... 


Si on veut aller au-delà, il reste les magnétophones à bande!!! Ils sont toujours utilisés par certains studios d'enregistrement artisanaux recherchant un "son" ultra qualitatif plustôt qu'une productivité effrénée. 
_________________
Heureux possesseur de Pioneer M90a/C90a, M73/C73, F93, CT-93/CT-95, CT-S910 et 710, SG-90, PL-707, PD-75, RT-707 et 909, Sansui AU20000! Voilà pour le "vintage". Ensuite... klipsch KLF30, amplis monos à tubes 211, platine TD Clearaudio HDG...


Dernière édition par james tiberius le Jeu 5 Mar 2015, 14:10; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 5 Mar 2015, 13:44    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
proggy
120 dB

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2009
Messages: 3 269
Localisation: Franche Comté

MessagePosté le: Jeu 5 Mar 2015, 14:04    Sujet du message: Petit fil sur les "cassettes"! Répondre en citant

Je m'en sers encore, j'ai d'ailleurs rentré pas plus tard qu'hier un Onkyo TA RW 400 et j'ai aussi un vieux Kenwood.
J'ai conservé une trentaine de K7 (exclusivement TDK SA) enregistrées tip top et c'est toujours un plaisir de les faire
tourner de temps à autre sur ces "tape deck". Wink
_________________
Joseph d’Arimathie et Uther Pendragon
Chevauchent de vieilles juments au bord de l’extinction
et cherchent l’asile de nuit au milieu des pylônes
Rouges-iguane et oranges brûlés des soirs d’automne.


Revenir en haut
proggy
120 dB

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2009
Messages: 3 269
Localisation: Franche Comté

MessagePosté le: Jeu 5 Mar 2015, 14:10    Sujet du message: Petit fil sur les "cassettes"! Répondre en citant

Un vieux Pio de la série CTF me comblerait mais très difficile à dénicher.



_________________
Joseph d’Arimathie et Uther Pendragon
Chevauchent de vieilles juments au bord de l’extinction
et cherchent l’asile de nuit au milieu des pylônes
Rouges-iguane et oranges brûlés des soirs d’automne.


Revenir en haut
james tiberius
115 dB

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2012
Messages: 553
Localisation: Sud-Est

MessagePosté le: Jeu 5 Mar 2015, 14:11    Sujet du message: Petit fil sur les "cassettes"! Répondre en citant

Je viens d'éditer mon message! Vous pourrez y trouver d'autres informations techniques (vers la fin).
_________________
Heureux possesseur de Pioneer M90a/C90a, M73/C73, F93, CT-93/CT-95, CT-S910 et 710, SG-90, PL-707, PD-75, RT-707 et 909, Sansui AU20000! Voilà pour le "vintage". Ensuite... klipsch KLF30, amplis monos à tubes 211, platine TD Clearaudio HDG...


Revenir en haut
james tiberius
115 dB

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2012
Messages: 553
Localisation: Sud-Est

MessagePosté le: Jeu 5 Mar 2015, 14:16    Sujet du message: Petit fil sur les "cassettes"! Répondre en citant

En effet, Proggy, le CT-F1250 était (et est toujours) une machine mythique! 
Par la suite, Pioneer a sorti les gammes "Reference" avec les CT-91, CT-93 (magnifique!!! L'intérieur est tout cuivré!) ainsi que le fabuleux CT-95 dont certains n'hésitent pas à dire que c'est le meilleur magnétophone qui ait été construit (Pionner étant le dernier fabricant à avoir commercialisé ce type de machines ultra haut de gamme). Chez Pioneer, on peut trouver (hyper rare) les sublimes CT-910 et 920 qui sont des CT-95 légèrement tirées vers le bas mais, on reste à des niveaux de "folie"!
_________________
Heureux possesseur de Pioneer M90a/C90a, M73/C73, F93, CT-93/CT-95, CT-S910 et 710, SG-90, PL-707, PD-75, RT-707 et 909, Sansui AU20000! Voilà pour le "vintage". Ensuite... klipsch KLF30, amplis monos à tubes 211, platine TD Clearaudio HDG...


Revenir en haut
dome
115 dB

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2013
Messages: 648
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 5 Mar 2015, 21:24    Sujet du message: Petit fil sur les "cassettes"! Répondre en citant

Bonsoir,


Voici un support hyper populaire (succès lié au baladeur walkman) qui est bien tombé dans l'oubli aujourd'hui. 30 ans avant l'iPod, on pouvait écouter sa musique dans la rue (ou dans les prés) avec ce mini lecteur dans la poche, le casque léger sur les oreilles. Qui s'en souvient? Moi, je n'aimais pas ce truc là.


Sur le plan qualitatif pur, il y avait quand même des limitations. Les bandes passantes du type "10-30000Hz" étaient l'exception (tirée par les cheveux). On était plus souvent dans quelque chose qui allait d'environ 30Hz à 15kHz à +/-3dB (et avec des fluctuations importantes dans le grave) avec des bandes type II (Ah, les cassettes AGFA/BASF CrII-S!). Le souffle dans l'aigu faisait partie de l'écoute, on l'oubliait à force de l'entendre. Un petit coup de Dolby B/C arrangeait les choses (procédé analogique complexe basé sur la compression-expansion dans les bandes aigus conçu pour augmenter la dynamique dans l'aigu). Et puis, il y avait la question de la régularité de la vitesse de défilement de la bande devant la (ou les) têtes. C'est ce que l'on appelait le pleurage (fluctuation lente) et le scintillement (fluctuation rapide). Les produits sophistiqués avaient 2 cabestans pour maîtriser le problème. Mais à 4,75cm/s, on n'était quand même pas au niveau d'un Revox à bobine (9,5 et 19cm/s).


http://www.c-90.org/catalogue/tapes/Agfa


On trouve encore des cassettes de qualité neuves?


Pour ma part, je n'ai jamais eu qu'un DRM800 Denon (produit tardif dans l'histoire de la mini cassette). Honnête 3 têtes et double cab mais loin d'être mythique (cf. Alpine et Nakamichi).


Dome


 
_________________
Sans liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur.


Revenir en haut
james tiberius
115 dB

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2012
Messages: 553
Localisation: Sud-Est

MessagePosté le: Jeu 5 Mar 2015, 21:39    Sujet du message: Petit fil sur les "cassettes"! Répondre en citant

Il est vrai que la seule machine à grimper à 30000 hz était le "dernier des mohicans": le Pioneer CT-95 mais, avec des produits comme les CT-910, 920, 93 et les Alpine AL-85, 90 et des gros "Naka", on dépassait facilement les 22000 hz. Pour ce qui est du pleurage et du scintillement, il a existé sur les platines vinyles et existe sur les lecteurs de CD qui sont, eux aussi, dotés de mécaniques et... donc, sont sujets au fameux "jitter" numérique.
Avec de telles machines, pour entendre du bruit de fond, il fallait se lever de bonne heure mais, ce n'étaient pas tant les machines que les cassettes qui généraient ce bruit de fond! Les pires étaient les cassettes de type I. Mais, dès que l'on utilisait une type II, tout rentrait dans l'ordre. Mais, utiliser une "type IV"... c'était le nirvana et, là, nul besoin de dolby! C'était (et, c'est toujours) du haut niveau. 
Sinon, oui, on trouve toujours des cassettes neuves mais... des type II. Les types IV ne sont plus produites mais, on en trouve quand même en "new old stock".
Les meilleures cassettes de type IV sont les:


1°) TDK MA-R, MA-RC, MA-XG et les MA (un peu moins bonnes mais, tout de même excellentes)
2°) Maxell VERTEX... là, aïe les prix... compter 80 euros minimum pour une casette de 60 minutes neuve!!!!!!!!!!!!!!!!!!
3°) Sony "Metal Master"... splendide!


Mais, dans tous ces cas, on ne trouvera jamais une cassette de ce type en dessous de 60 euros, hélas. Faire une écoute avec un magnétophone ultra haut de gamme et d'une cassette métal du même acabit, c'est un grand moment. Il faut oublier les "écoutes" faites avec les petits magnétophones basiques utilisés avec des bandes médiocres. Là, on est vraiment dans la haute fidélité. 
_________________
Heureux possesseur de Pioneer M90a/C90a, M73/C73, F93, CT-93/CT-95, CT-S910 et 710, SG-90, PL-707, PD-75, RT-707 et 909, Sansui AU20000! Voilà pour le "vintage". Ensuite... klipsch KLF30, amplis monos à tubes 211, platine TD Clearaudio HDG...


Revenir en haut
dome
115 dB

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2013
Messages: 648
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 5 Mar 2015, 22:13    Sujet du message: Petit fil sur les "cassettes"! Répondre en citant

Je n'ai jamais utilisé de cassette type IV (je suis allé jusqu'au type III, la Carat FeCR de AGFA) ni de magnéto à hautes performances. Donc je ne peux pas témoigner de quoi que ce soit. A te lire, je me dis que j'aurais dû!


Oui, les problèmes liés aux fluctuations de vitesse se manifestent sur tout ce qui tourne. Mais le magnéto cassette, du fait de sa compacité imposée et la vitesse de défilement lente, était le plus exposé à ce problème. Sur une platine TD vinyle soignée, le moment d'inertie du plateau (masse répartie à la périphérie), la qualité du pivot (bille et bain d'huile) et celle du moteur (filtré par la courroie d'entrainement) permette de maîtriser ce défaut, sans le faire disparaître. Sur un magnétophone à bande, idem. Dans le cas des lecteurs type CD, attention, le flux binaire issu de la lecture optique n'est pas directement acheminé vers la sortie audionumérique. Il y a une remise au pas cadencé par un oscillateur à quartz. Et là, on ne parle plus du tout de la même chose que les fluctuations d'origine mécanique. Le pleurage est absolument nul. Ce que l'on appelle le jitter (la gigue en français) est un phénomène intervenant à haute fréquence (qq. MHz) dû à la fluctuation temporelle du cadencement (bien que la fréquence de l'oscillateur soit parfaitement stable). C'est un défaut de nature électronique.


Bon, à 60€ et plus, je crois que je ne vais pas me lancer dans l'expérience.


Dome


PS. Les disques vinyles s'usent lorsque l'on s'en sert. C'est sûr. Mais cette usure est insensible lorsque le système de lecture est de type "léger" (pas plus de 3g d'appui) et lorsque le diamant n'est pas limé jusqu'au cantilever. On peut lire ainsi des dizaines et des dizaines de fois un vinyle sans aucune altération mécanique du sillon. Dans ces conditions, l'emploi du magnétophone comme source d'usage ne me paraît pas justifiée. Pour moi, l'utilisation typique était l'enregistrement d'émission radio (Radio France en MF) en direct.
_________________
Sans liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur.


Dernière édition par dome le Jeu 5 Mar 2015, 22:33; édité 2 fois
Revenir en haut
BRIG
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2009
Messages: 12 577
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Jeu 5 Mar 2015, 22:22    Sujet du message: Petit fil sur les "cassettes"! Répondre en citant

Bonsoir,


Ma position peut paraître un peu étrange sur le sujet.


Comme je l'ai déjà donnée sur le forum, je fais court.


La cassette est un mauvais support et à sa création en 1962 par Philips (enfin, il me semble), elle n'avait pas vocation à la Haute Fidelité.


Ce sont les ingénieurs de plusieurs marques de prestige qui sont parvenus à en tirer l'impensable, avec des machines aussi belles que complexes.


Comme vous, j'ai "bavé" devant, mais aujourd'hui, je n'achèterais pas ce type de matériel, pas même la superbe AL-300 ou la Nakamichi Dragon.
Je les laisse reposer en paix dans le cimetière de la HIFI.


Plus tard, il me semble que quelques fabricants ont même produit des platines HIFI pour micro-cassettes.
Là, pour le coup, nous tombons dans les raretés.


Comme le soulignait dome, un bon Revox B77, c'était quand même un sacré cran au-dessus.


BRIG
_________________
«Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs» (art. 35). Robespierre, Constitution du 24 juin 1793


Revenir en haut
james tiberius
115 dB

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2012
Messages: 553
Localisation: Sud-Est

MessagePosté le: Jeu 5 Mar 2015, 23:33    Sujet du message: Petit fil sur les "cassettes"! Répondre en citant

J'attends de pieds fermes la remise en état de mon magneto Pioneer RT909. 
Pour le moment, j'ai un RT707 opérationnel. Le résultat est excellent mais, n'ayant pas des câbles identiques pour faire un test comparatif entre le magnétophone à cassettes et celui à bandes... je m'abstiens. Dès que j'ai des câbles identiques, je fais le test. 
Sinon, en effet, Brig, Philips a sorti ce support au début des années 60. Au départ, c'était moyen, moyen, moyen... pour ne pas dire médiocre! Mais, certaines firmes ont réussi un véritable tour de force en proposant des machines exceptionnelles. Néanmoins, je reste dubitatif quant aux tarifs hallucinants des "Dragon" qui dépassent souvent les 1000 euros. Quant aux 1000 ZXL, les prix s'envolent... Ils sont surcotés. Enfin, c'est un avis personnel.
_________________
Heureux possesseur de Pioneer M90a/C90a, M73/C73, F93, CT-93/CT-95, CT-S910 et 710, SG-90, PL-707, PD-75, RT-707 et 909, Sansui AU20000! Voilà pour le "vintage". Ensuite... klipsch KLF30, amplis monos à tubes 211, platine TD Clearaudio HDG...


Revenir en haut
BRIG
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2009
Messages: 12 577
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Jeu 5 Mar 2015, 23:47    Sujet du message: Petit fil sur les "cassettes"! Répondre en citant

Totalement d'accord !


L'acquéreur de telles platines aujourd'hui est un nostalgique.
On en peut pas prendre le prétexte de la qualité de la source, même si, comme tu dis, certaines marques ont fait des prouesses.


La cassette appartient au passé.


Je comprends cependant ceux qui prennent plaisir à la déterrer ;-)


Il n'y a là rien de répréhensible dans ce plaisir là.


BRIG
_________________
«Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs» (art. 35). Robespierre, Constitution du 24 juin 1793


Revenir en haut
james tiberius
115 dB

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2012
Messages: 553
Localisation: Sud-Est

MessagePosté le: Ven 6 Mar 2015, 14:32    Sujet du message: Petit fil sur les "cassettes"! Répondre en citant

En effet, la cassette ainsi que le vinyle appartiennent au passé, tout comme le CD a commencé à chuter et finira, lui aussi au placard d'ici quelques années. Cependant, ces supports peuvent être riches. Mais, si on opère une écoute dans de mauvaises conditions, on restera marqué à jamais. Les gens qui ont écouté un vinyle sur une platine bas de gamme, avec une cellule qui n'a de cellule que le nom et un disque crasseux n'auront pas envie de réitérer l'expérience. 
Le magnétophone est un peu pareil. Si on a écouté une cassette ignoble sur une machine avec des têtes encrassées et magnétisées, on est "vacciné" à vie. Mais, l'avantage du magnétophone est que, par rapport au vinyle (certes, on peut enregistrer, ce qui est un atout et, par rapport à un enregistrement numérique, il n'y a aucune compression, ce qui est appréciable), on peut choisir sa qualité de cassette!!! En fait, cela fonctionne un peu comme un appareil photo numérique qui permet un enregistrement contenant 100% des informations ou, un enregistrement compressé! J'ai déjà vu des gens se plaindre de la médiocre qualité de leur appareil photo pourtant payé 2000 euros... Oui, c'est sûr... mais, enregistrer ses photos au format jpeg ultra compressé pour gagner de la place sur la carte mémoire, ça laisse des traces et, ça détruit irrémédiablement le fichier. Donc, la cassette, c'est pareil. Si on utilise une cassette basique, on est en compression jpeg maximale, si vous me permettez le parallèle!!! Mais, si on utilise une cassette de qualité, il est difficile voire impossible de distinguer l'enregistrement de l'original. Au milieu des années 90, le magazine Diapason avait testé certains magnétophones et, avait conclu, avec le CT95 (ainsi qu'avec le CT-S920, introuvable...) de Pioneer qu'il était impossible de faire une différence. Pourtant, ils sont du genre à couper les cheveux en quatre et à préférer les marques ésotériques. 
L'idéal serait de pouvoir faire un essai pour "jauger la bête", hi, hi. C'est assez surprenant. Néanmoins, c'est vrai, ce sont vraiment des machines pour passionnés. Il faut vraiment avoir envie de se servir d'un magnétophone et d'en nettoyer les parties mécaniques régulièrement. 
_________________
Heureux possesseur de Pioneer M90a/C90a, M73/C73, F93, CT-93/CT-95, CT-S910 et 710, SG-90, PL-707, PD-75, RT-707 et 909, Sansui AU20000! Voilà pour le "vintage". Ensuite... klipsch KLF30, amplis monos à tubes 211, platine TD Clearaudio HDG...


Revenir en haut
dome
115 dB

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2013
Messages: 648
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 6 Mar 2015, 17:29    Sujet du message: Petit fil sur les "cassettes"! Répondre en citant

Bonjour,


Permets moi d'intervenir pour corriger une idée reçue qui n'est pas totalement fausse mais qui n'est pas vraie non plus. C'est l'idée qui veut qu'un enregistrement numérique soit "compressé" parce qu'il est numérique.


Un codage numérique de type PCM (ou LPCM, L pour linear) ne porte en lui aucune compression. Ni une compression de dynamique, ni une compression de débit. C'est le codage de base en audio professionnel. C'est donc celui qui est utilisé lors des enregistrements (lors de la conversion analogique numérique du signal issu du micro). C'est également le codage utilisé pour le CD audio classique (dit "red book" en référence au standard).


En studio, la compression de dynamique est un outil de production, au même titre que la réverbération. Lors de la production d'un album, l'ingénieur du son peut utiliser cet outil pour obtenir un "son". Le producteur impose généralement l'usage de cet outil pour que le produit fini soit plus "écoutable" dans un environnement domestique (en faisant la vaisselle, dans la voiture, etc.) Il en est de même pour les émissions radio-TV. Cet outil a existé à l'époque analogique comme il existe aujourd'hui. On peut aussi ne pas l'utiliser (enregistrements de musique classique), il n'est donc pas intrinsèquement lié "au numérique".


La compression de dynamique est également un outil de mastering. Elle était quasi systématiquement utilisée pour le mastering d'un disque vinyle (dont la dynamique max ne dépassait pas 50dB) sans quoi les faibles niveaux se perdaient dans le bruit de surface et les très forts niveaux posaient un problème de suivi de piste (et donc de distorsion) sans parler de l'espacement entre sillons (donc de durée de gravure). De même, les systèmes de réduction de bruit de type Dolby des magnétophones à cassette interviennent par compression-expansion sur le signal (dans l'aigu). La compression de dynamique est donc d'abord une nécessité en analogique!


De nature très différente, la compression (ou réduction) de débit intervient dans les systèmes de codage avancés en numérique. Le but est simple: il consiste à stocker ou à transmettre une même quantité d'information en réduisant le volume de données. Les techniques permettent d'opérer une telle compression sans perte de données (après décodage, on reconstitue le flux PCM initial) ou avec pertes de données MAIS sans que ces pertes créent une gêne auditive. Cette notion de gêne est bien sûr à l'origine de tous les débats (comme avec les images). Le plus célèbre codage avec perte est le MPEG avec sa partie portant sur l'audio, la partie n°3 du standard (d'où, en raccourci, MP3). En MP3, on peut "serrer" un codage à plus de 90% de perte de données sans que le message décodé soit profondément altéré (quand on y réfléchit, c'est quand même une sacrée prouesse!). Encore ici, rien n'oblige d'utiliser un tel codage. Si on ne veut pas de compression, on reste en PCM.


Ensuite viennent toutes les confusions que font les non initiés entre échantillonnage et compression. La technique audionumérique est basée sur le principe de l'échantillonnage et de la quantification. On a beaucoup parlé des "pertes" que pourraient créer la numérisation dans le format CD (44,1kHz, 16bit). Malgré la théorie de l'information (C. Shannon), on était sans doute au taquet bas. Encore qu'il faut écouter ce que l'on peut sortir d'un CD avec un bon lecteur! A présent, nous avons accès au 48, 96 et 192kHz-24bit et au DSD au lieu du PCM. Donc, je dirais que le débat est clos par mort naturelle...


Je suis donc un ferme défenseur du numérique lorsqu'il est injustement incriminé.


Ce qui ne m'empêche pas de ne plus guère écouter que des vinyles...


Bien à toi,


Dome
_________________
Sans liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur.


Dernière édition par dome le Ven 6 Mar 2015, 18:25; édité 1 fois
Revenir en haut
james tiberius
115 dB

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2012
Messages: 553
Localisation: Sud-Est

MessagePosté le: Ven 6 Mar 2015, 18:04    Sujet du message: Petit fil sur les "cassettes"! Répondre en citant

Tout à fait, Dome! J'ai raccourci ce que je voulais dire. Mais, tu as très bien résumé la chose. Le SACD, par exemple, ainsi que le DAT (qui permet l'enregistrement) offrent des enregistrement sans perte (je résume) alors que ce sont des sources numériques. Néanmoins, à l'écoute, je préfère un bon XRCD à un SACD moyen. Mais, c'est une autre histoire Smile .
_________________
Heureux possesseur de Pioneer M90a/C90a, M73/C73, F93, CT-93/CT-95, CT-S910 et 710, SG-90, PL-707, PD-75, RT-707 et 909, Sansui AU20000! Voilà pour le "vintage". Ensuite... klipsch KLF30, amplis monos à tubes 211, platine TD Clearaudio HDG...


Revenir en haut
dome
115 dB

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2013
Messages: 648
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 6 Mar 2015, 18:24    Sujet du message: Petit fil sur les "cassettes"! Répondre en citant

OK.
_________________
Sans liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:05    Sujet du message: Petit fil sur les "cassettes"!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Cabasse, HIFI vintage et Home Cinéma. Index du Forum -> Les amplis, préamplis, sources et accessoires -> Les sources -> Les magnétophones Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Template UT by dav.bo
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com